Intérieur de l'Oratoire du Louvre au XXIe siècle

Reste des décors du XVIIe (chapelle peinte, tombeau de Bérulle)

Il ne reste que peu de chose dans l’Oratoire des somptueux décors des XVIIe et XVIIIe siècles, ils ont été détruits et pillés par les révolutionnaires en 1793. Il reste néanmoins deux éléments :

  • L’entourage sculpté du tombeau du Cardinal Pierre de Bérulle, de ce tombeau qui était l’œuvre de Michel Anguier, il ne reste que le buste de Pierre de Bérulle que l’on peut voir dans l’église Saint-Eustache. Mais il reste le tombeau du cœur de Bérulle au musée du Louvre, au département des Sculptures.
  • Dans une seule des 10 chapelles latérales une partie des décors a échappé au saccage et au pillage, il s’agit de la chapelle qui accueillait le tombeau des frères Harlay de Sancy. Le plafond peint représente la conversion de saint-Paul sur le chemin de Damas, entouré d’anges portant les instruments de la Passion.

A ces éléments il faudrait ajouter deux autres éléments qui ont échappé au saccage, mais qui sont à l’extérieur: les fleurs de lys qui se trouvent au sommet des tourelles (qui étaient trop difficile d’accès pour être détruites), et le magnifique imposte sculpté de la grande porte rue Saint Honoré qui avait été masqué auparavant par des planches et qui a été redécouvert lors de la restauration de cette façade en 2011 (voir la description de l’extérieur).