Le Baptême d'un adulte

Il n'est pas rare qu'une personne découvre la foi, ou s'intéresse à Dieu à l'âge adulte. Elle peut alors demander le baptême, ou, si elle a déjà été baptisée dans une église chrétienne, une profession de foi.

Profession de foi, soit après un baptême d'adulte, soit après avoir été baptisé enfant

Le point essentiel qui fait de nous une personne digne du nom d'enfant de Dieu... c'est la grâce de Dieu, c'est-à-dire le fait que Dieu nous considère a priori, sans condition, comme son enfant bien-aimé.
Le baptême est un geste qui annonce cette grâce, qui la manifeste. Dans l'absolu, bien entendu, ce geste n'est pas l'essentiel, qui est certainement l'amour de Dieu pour nous. Mais nosu ne somems pas de prs esprits, et nous avons besoin de signes matériels pour nous aider à saisir certaines réalités invisibles. De même qu'entre nous, humains, un geste de tendresse ou d'amitié nous aide à bien saisir l'amour dont l'autre nous aime, et là aussi, l'important n'est pas le baiser ou le petit cadeau mais bien la réalité spirituelle, l'amour.

Lors du baptême, un peu d'eau est déposée sur la tête du baptisé, accompagnée d'une parole de bénédiction. Un signe tout simple, donc, le plus limpide et pur pour dire la grâce de Dieu sur vous.

Dans notre église, nous baptisons les bébés (voir cette page) qui sont présentés par leurs parents, cela montre bien que Dieu aime le premier, que c'est la liberté de Dieu de nous aimer. Ce baptême annonce cette grâce, dans l'espérance que l'enfant, ayant grandi, découvre la présence de Dieu auprès de lui, et réponde un jour à cette grâce par la foi.

Quand un adulte demande le baptême, il est d'abord baptisé, puis il professe sa foi. Il est alors appelé à continuer à se tourner vers Dieu avec régularité. Il est alors membre de l'église, ce qui l'appelle à y avoir une place active, et à participer à la communion.

Baptistère dans l'Oratoire et un pasteurdans l'église protestante. Photo P. Deliss © GODONG

Le baptême est donné une fois pour toute, puisqu'il est le signe de l'amour de Dieu (que rien ne peut diminuer), et c'est le signe de l'entrée dans la famille des chrétiens (place qui restera toujours prête). C'est pourquoi nous ne repabptisons pas une personne déjà baptisée dans une église chrétienne. Un adulte qui aurait été baptisé enfant peut manifester son désir de vivre de la grâce de Dieu en faisant une profession de foi qui confirme la grâce de son baptême.

Le baptême est le premier "sacrement", l'autre, la "Communion", peut être renouvelé régulièrement, comme notre foi a sans cesse besoin d'être approfondie. Le baptême fait dans une église réformée est pleinement reconnu dans l'église catholique, les églises luyhériennes ou anglicanes, et réciproquement.

Avant de recevoir le baptême, ou de professer publiquement sa foi, l'adulte est invité à rencontrer un pasteur. Ce n'est pas un examen de passage, et il n'y a pas de délai ou de parcours qui soit obligatoire pour être baptisé ou pour professer sa foi. Nous ne sommes pas juge de ce qu'il y a dans le cœur des autres, et de toute façon, cela vient marquer un point de départ et le chemin se poursuit, fort heureusement, après... alors si on attendait d'avoir tout compris ou d'avoir une foi capable de transporter les montagnes...

Mais le pasteur et l'église vous accompagne dans cette démarche, comme vous le désirez. Et vous pouvez commencer une démarche personnelle:

  • en achetant une Bible, si vous n'en avez pas encore une (par exemple une version appelée des doux noms de NBS, ou TOB),
  • et en lisant quelques évangiles, et ce que vous voulez dans la Bible. Bien entendu, des questions se poseront, vous ne serez pas d'accord avec tout, inévitablement, et c'est très bien. N'hésitez pas à poser des questions par mail où à prendre rendez vous pour en discuter.
  • vous trouverez quelques ressources sur ce site, par exemple ces prédications et ce petit dictionnaire).
  • on ne sait pas très bien pourquoi, mais il semble qu'aller au culte de temps en temps (si on a un emploi du temps qui le permet), aide bien des personne à cheminer. Ce n'est pas obligatoire, ce n'est pas l'essentiel, c'est juste un exercice pour la foi et la réflexion personnelle. Le mieux est de choisir un rythme, quitte à le faire évoluer en plus ou en moins après. Il y a aussi des rencontres bibliques qui permettent d'avancer dans sa propre lecture et interprétation de l'écriture.

Nous organisons régulièrement un petit cycle de découverte de la théologie chrétienne en 6 séances réparties sur 3 mois des mardis soirs (catéchisme d'adulte). Peut-être que ça vous intéresserait ?

Franchement, je suis persuadé que cette recherche qui est la vôtre vous apportera énormément, à vous et à votre entourage.

Vous pouvez prendre contact avec le pasteur.

Voir aussi