Transformations de l'Oratoire du Louvre après 1789

Vitraux et Légion d’honneur

En 1814, des travaux sur les vitraux ont été réalisés par le maître vitrier Flecheux. En effet, L’Oratoire étant la chapelle royale du Louvre, les vitraux d’origine étaient ornés de fleurs de lys en leur centre, cette partie des vitraux a été déposée sous la Terreur en 1791-1792 et mis en dépôt aux petits-Augustins.

A cette occasion, le vitrail de la façade a été orné de la croix de la Légion d’honneur, en mémoire de cette distinction conférée en 1811, par Napoléon 1er, aux pasteurs Marron, Rabaut-pommier et Mestrezat, premiers pasteurs de l’Oratoire :

  • Paul-Henry Marron, qui a assuré le culte protestant avant même la liberté de culte en France dans le seul lieu possible alors: dans une ambassade étrangère, puis dans diverses salles quand cela fut permis, à Saint Louis du Louvre puis à l’Oratoire. Marron était un poète apprécié par Napoléon. Il mourut en 1832 emporté par le choléra et fut enterré au cimetière du Père Lachaise.
  • Rabaut-Pommier (ancien pasteur du Désert devenu conventionnel), il était le frère de Rabaut-Saint-Etienne.
  • et Mestrezat (descendant suisse d’un illustre pasteur du temple de Charenton).