Exposition Gaspard de Coligny

Présentation de l’exposition sur Gaspard de Coligny 

Dans la cours de l’église de l’Oratoire, le monument de l’Amiral de Coligny, visible par tous les passants de la rue de Rivoli est répertorié dans la plupart des guides. Ce lieu symbolique et très fréquenté a été choisi dans un souci de réconciliation des croyants et financé par une souscription nationale dont une participation très large de protestants et de catholiques.

Mais si la statue est très connue, si on parle beaucoup de la mort de Coligny associée au massacre de la Saint-Barthélemy, on connait peu sa vie. 

Et pourtant, Gaspard de Coligny, Amiral de France, a été un des hommes les plus influents de son époque. A juste titre. C’est un esprit hors norme, dans une époque hors norme. Un homme de guerre devenu le chef des protestants. C’est aussi un homme lettré, un humaniste et un esprit d’avant-garde.   

2019, cinq-centième anniversaire de la naissance de Coligny.

Cela nous a semblé l’occasion de faire « re-vivre » Gaspard de Coligny et de retracer la vie de cet homme éminent dans cette exposition. Tout est hors norme dans la vie de Coligny. De sa naissance à sa mort, associée à une des plus grandes tragédies de l’histoire de France, le massacre de la Saint Barthélemy, dont le tableau figure dans les manuels d’histoire de France.

L’exposition se déroule dans le passage de l’Oratoire, autour de la statue. Elle comporte douze panneaux.     

Tout d’abord, pour faire ressortir les qualités de Coligny, en particulier son ouverture d’esprit, il est important de le replacer dans le contexte de son époque. C’est une période en pleine mutation, ce qui suscite des peurs et des réactions violentes. Quelques éléments clés de compréhension ont été apportés au début de l’exposition.

Ensuite se déroulent les principales étapes de sa vie, toujours associées à l’histoire de France et à des événements historiques : la Réforme, les guerres de religion, l’évolution de l’Europe, la découverte du Nouveau Monde, et pour finir la fin tragique de Coligny. Et même mort, sa dépouille n’en a pas eu fini d’errer de tombeau en tombeau.

À l’intérieur du temple, dans une des chapelles, l’exposition se prolonge par l'histoire de la statue de Coligny. 

Texte et images © Grizou Dentan