Prière du 28 novembre 2015

Prière

Je vais prendre le temps
de laisser poser mon regard
sur les choses de tous les jours
et les voir autrement,
celles que chaque matin,
je croise sans les voir.

Toutes les choses familières
que je côtoie à longueur de jour,
de mois, d’année…

Je vais prendre le temps
de voir l’étrangeté des arbres,
ceux de mon jardin, ceux du parc voisin,
qui le crépuscule venu bruissent de mystère…

Je vais prendre le temps
de poser mon regard
sur les êtres que j’aime
et de regarder autrement les miens,
celles et ceux qui me sont les plus proches
et que parfois je ne vois même plus,
que je n’entends même plus,
tant le souci de mes affaires, de mon travail,
parasitent mon cœur et mon corps…

Oui, je vais prendre le temps de les découvrir
de me laisser surprendre
encore et toujours par ceux que j’aime.

Oui, je vais prendre le temps de te rencontrer aussi,
toi mon Dieu,
au-delà des mots, des formules et des habitudes.

Oui, je vais aller à ta rencontre comme au désert
et tu me surprendras, mon Dieu.
Oui, je vais prendre le temps
de te rencontrer autrement.

Robert Riber

Invocation

Seigneur, je veux faire silence.

J’espère en toi,
Je veux faire silence afin de comprendre
Ce qui se passe dans ce monde qui est le tien.

Je veux faire silence,
être proche de toi et de l’ensemble de tes créatures.

Je veux faire silence,
Discerner ta voix parmi toutes les autres.

Je veux faire silence…

M’émerveiller…

Tu as une parole pour moi !

Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres chez moi,
Mais dis seulement une parole et je serai guéri.

Chant : 103, 1 et 2

Silence

Adoration

Seigneur,
En regardant notre monde et le quotidien de notre vie,
Que de raisons de pleurer, que d’injustices,
Que de haines, de souffrances et de peurs !
Le malheur semble habiter l’humanité,
Le désespoir envahit nos pensées.

Et pourtant,
Au cœur de tout ce qui déstabilise nos vies
Tu viens nous rejoindre.
Là où il n’y a que faiblesse et pauvreté,
Tu viens déposer la force de ta présence.
Là où il y a méfiance et fermeture,
Tu viens ouvrir l’espace de ton règne.
Pour nous sortir de nos impasses,
Ton Esprit ménage en nos consciences,
Des passages surprenants.

Chant : 103,3

Lecture biblique : Hébreux 11

Épître aux Hébreux 10:39-11:10

Nous, nous ne sommes pas de ceux qui appartiennent à la fuite et perdent l’âme, mais nous sommes de ceux qui appartiennent à la foi pour sauver l’âme.

1 Or la foi, c'est la garantie des choses qu'on espère, la démonstration de celles qu'on ne voit pas. 2C'est en effet ce que l’on reçoit du témoignage de foi des anciens. 3C'est par la foi que nous comprenons que le monde a été formé par la parole de Dieu, de sorte que ce qu'on voit ne provient pas de ce qui est visible.

4 C'est par la foi qu'Abel offrit à Dieu un sacrifice de plus grande valeur que celui de Caïn ; par elle, il fut déclaré juste, Dieu lui-même rendant témoignage à ses offrandes ; et par elles, quoique mort, il parle encore.

5 C'est par la foi qu'Hénoc fut enlevé, de sorte qu'il ne vit pas la mort ; et on ne le trouva plus, parce que Dieu l'avait enlevé. Car avant son enlèvement, il a reçu le témoignage qu'il plaisait à Dieu. 6Or, sans la foi, il est impossible de lui plaire ; celui qui s'approche de Dieu doit croire qu'il existe et qu'il récompense ceux qui le cherchent.

7 C'est par la foi que Noé, divinement averti de ce qu'on ne voyait pas encore et saisi d'une pieuse crainte, construisit une arche pour sauver sa famille ; c'est par elle qu'il condamna le monde et devint héritier de la justice qui s'obtient par la foi.

8 C'est par la foi qu'Abraham, obéit à l'appel (de Dieu) en sortant vers un lieu qu'il devait recevoir en héritage ; et il partit sans savoir où il allait. 9C'est par la foi qu'il vint s'établir dans la terre promise comme en un pays étranger, habitant sous des tentes, ainsi qu'Isaac et Jacob, héritiers avec lui de la même promesse. 10Car il attendait la cité qui a de solides fondations, celle dont Dieu est l'architecte et le constructeur.

Silence

Capitule (chacun cherche dans le texte précédent une parole qu'il désire particulièrement méditer)

Silence

Louange :

Dieu ma joie !
Tu es le souffle de ma vie,
Tu es la source de mon chant,
Tu es le feu qui m’a saisi.

Dieu ma joie !
Tu as fait de ma pauvreté
Ta demeure de silence,
Où tout être peut adorer
Le secret de ta présence.

Dieu qui es ma joie !
Toi seul es saint ;
Ton amour est puissance
Et dans tes mains
Le monde prend naissance.

Dieu qui es ma joie !
Tu disperses les vaniteux
Comme la paille dans le vent,
Mais tu chéris le malheureux
Comme un enfant.

Dieu qui es ma joie !
Tu renverses tous les rois,
Tu dépouilles les nantis,
Mais tu combles les petits
Dont le cœur a faim de toi.

Dieu qui es ma joie !
Tu es fidèle à tes promesses
Depuis hier jusqu’à demain,
Car ta tendresse n’a pas de fin.

Chant : 89, 1,2

Notre Père

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne que ta volonté soit faite
sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés,
et ne nous laisse pas entrer dans la tentation,
mais délivre-nous du mal.

Car c'est à toi qu'appartiennent :
le règne, la puissance et la gloire,
Pour les siècles des siècles.

Amen.

Bénédiction

Que l'Eternel te bénisse, et te garde !

Que l'Eternel fasse briller sa lumière sur toi,
et t'accorde sa grâce !

Que l'Eternel lève son visage vers toi,
et te donne la paix !

Merci à Régina
pour ce choix de prières :-)