Une grâce indépassable

Luv 23:33-46

Culte du 22 novembre 2020
Prédication de Vincens Hubac

Vidéo du culte complet

Culte à l'Oratoire du Louvre

Dimanche 22 novembre 2020
Jour 24 du re-confinement national
Une grâce indépassable
La grâce, la promesse et la foi
Luc 23 : 33-46

Prédication par le Pasteur Vincens Hubac
Liturgie par les pasteures Agnès Adeline-Schaeffer et Béatrice Cléro-Mazire
Musique : Alexandre Koraovitch

Accès direct aux textes des chants, cliquer ici
Accès direct à la lecture biblique, cliquer ici
Accès direct au texte de la prédication, cliquer ici
Affichage de la prédication pour impression, cliquer ici

Liturgie 1

Entrée : Musique
« Christus » Félix Mendelssohn (extrait)

Salutation  
La grâce et la paix vous sont données, ici et maintenant, de la part de Dieu notre Père, et de Jésus-Christ, son fis, notre sauveur et notre frère.

Accueil 

Bienvenue pour ce temps de culte, en jour 24 du re-confinement.
Le temple est toujours fermé au public, ainsi que la maison presbytérale, jusqu’à nouvel ordre, mais nous restons en communion par la musique, le partage de la Bible, la prière, relayés le lien Internet et les réseaux sociaux.
Nous continuons à prendre soin les uns des autres, en respectant les consignes sanitaires obligatoires. Nous associons à ce temps de culte les familles éprouvées actuellement par le deuil de leurs proches, en cette période difficile.
Nous saluons particulièrement les amis qui nous rejoignent de divers pays. Merci de votre présence fidèle.
 
A cette date, les délégués des paroisses de la Région Parisienne auraient du se retrouver pour le synode régional annuel, auquel Béatrice et moi devions nous rendre. Pour nous remplacer, nous avions invité un pasteur à présider ce culte. Le synode est reporté au mois de janvier, mais nous avons maintenu notre invitation et c’est avec joie que nous accueillons notre collègue et ami, Vincens Hubac, qui nous apportera la prédication.  Nous saluons et remercions aussi Alexandre Korovitch, organiste suppléant de l’Oratoire, qui nous accompagne ce matin.
 
Prions ensemble :

Dieu notre Père, tu es là, au milieu de nous.
C’est Toi qui nous offres ce temps de culte,
Pour accueillir une Parole
Qui féconde notre existence.
Ce temps de culte, tu nous le donnes
Pour partager avec des frères et des sœurs
Notre adoration et notre prière.   Amen.

Louange : 

Seigneur, notre Dieu, Tu nous connais tous par notre nom, nous sommes importants pour Toi, nous sommes écrits sur la paume de Ta main.
Nous T'en prions : puissions-nous, de notre côté, apprendre Ton nom, le connaître avec notre cœur et en vivre vraiment, Ton nom que Tu as révélé, que Tu as fait aimer en Jésus-Christ.
Nous te louons, nous te bénissons pour ton amour et ta présence dans nos vies. 
Nous te remercions de nous montrer à nous, nous qui te cherchons. 
Aide-nous à découvrir avec les hommes et les femmes de toutes traces et de toutes cultures que tu n’es pas notre propriété privée, mais que nous sommes tous invités à la même table et héritiers d'un même royaume. Amen.

Psaume [cliquer] : Chant du psaume 16, strophes 1, 2, 3 et 4 : « Sois, ô mon Dieu, ma garde et mon appui »

Confession du péché : 
 
Mon Seigneur et mon Dieu,
Me voici à mi-chemin, à mi-course.
Viens redonner à mon cœur le souffle qui  manque.
Mes résolutions s’estompent, le but semble lointain.
Tu le sais, la fatigue me prend parfois,
Et pourquoi ne pas le dire, la lassitude, aussi.

Il est lourd à porter, parfois, le fardeau du quotidien
Celui qui pèse sur mes épaules,
Le poids du jour et la chaleur,
Le poids du froid, du frimas et du gel.
Merci Seigneur pour ta présence,
Ta présence discrète mais réelle.

Tu es là quand les mots ne viennent pas à mes lèvres.
Tu es là quand le silence s’installe.
Tu es là  même quand le désir déserte mon cœur fatigué.

Je t’aime, mon Seigneur et mon Dieu.
Car tu n’es pas seulement avec les plus forts,
Les premiers de cordée, les lutteurs et les athlètes,
Qui se battent pour tes couleurs,
Tu es aussi, et surtout, avec ceux qui accusent le coup,
Avec ceux qui manquent de souffle,
Les traîne-savates, les lanternes rouges.

Je t’aime, mon Seigneur et mon Dieu,
Par ce que tu leur dis, parce que tu nous dis,
Que le meilleur n’est pas toujours celui qui gagne,
Mais celui qui dure, celui qui dure en dépit des coups et des chutes.

Mon Seigneur et mon Dieu,
Tu es le Dieu des relèvements.
Le Dieu de la main tendue.
Quand je boîte, tu boîtes avec moi,
Jusqu’à ce que mon pas se mette au pas du tien.

Apprends-moi Seigneur, comme toi,
A me mettre au pas des autres,
A ceux qui me semblent étrangers,
A ceux qui portent gros,
A ceux qui portent lourd,
Sans un mot, sans un cri.
Amen.

Annonce du pardon 

“A celui qui a soif, dit Dieu,
je donnerai de l’eau de la source de vie
et je la donnerai gratuitement”.

Dans notre monde où tout s’achète et tout se vend,
où l’homme s’étonne et suspecte
lorsqu’il reçoit gratuitement,
j’annonce aujourd’hui l’Evangile de Jésus-Christ,
qui nous délivre de nos servitudes,
de nos fatalités, de nos craintes
et nous appelle à une vie nouvelle.

Que Dieu mette en nos cœurs l’assurance de son pardon
et qu’Il nous donne de marcher vers son Royaume.

Chantons à Dieu notre reconnaissance

Cantique [cliquer] : Chant du cantique 179, strophes 1, 2 et 3 : « Nous t'invoquons, ô grand Dieu »

Confession de foi : ...

Doxologie : Gloire à Dieu, dans les cieux et sur la terre et d’éternité en éternité.

Lectures bibliques [cliquer ici] : Luc 23 : 33-46

Prière d'illumination

Prédication

La prédication sera publiée ultérieurement...

Liturgie 2

Musique : 1er prélude en do majeur, Jean-Sébastien Bach, le clavier bien tempéré.

Annonces et Offrande 

Prière d'intercession :

Dieu de la vie, Dieu de Jésus-Christ,
nous espérons en toi,
mais quelle place faisons-nous dans nos vies à ta bénédiction
Tant que nous ne déchargeons pas sur toi nos fardeaux,
Tant que nous ne te confions pas nos infirmités,
A toi,  qui es venu les porter ?

S’il est vrai que tu nous prends tels que nous sommes,
S’il est vrai que tu reçois avec tendresse
Tous les paysages de nos vies,
Leurs crevasses et leurs sommets,
Leurs volcans et leurs déserts,
Alors nous te prions pour celles et ceux qui souffrent,
De quelque nom que s’appelle leur souffrance.

S’il est vrai que tu nous ouvres les bras,
Quels que soient nos sentiments d’échec ou de lassitude,
Alors, nous t’en prions, délivre-nous  de nous-mêmes.
Nous te prions pour celles et ceux dont la solitude et la culpabilité
Paralysent tout projet et engourdissent toute initiative.

Renouvelle en  nous l’accueil, la confiance et la bienveillance.
Enracine en nous une force qui vient de toi
Pour recevoir notre prochain tel qu’il est, et non pas comme nous voudrions qu’il soit.
Nous te prions pour celles et ceux qui ont demandé le secours de notre prière,
en cette période troublée, difficile pour certains, à supporter.

Nous te prions pour les pays en guerre, nous pensons particulièrement à l’Arménie,
Aux familles du Haut Karabagh,  et à tous les pays mentionnés par Vincens,
Aux familles endeuillées,
Celles et ceux qui ont en eux ce sentiment démesuré d’injustice et d’abandon.
Mais aussi aux solitaires, aux isolés, aux prisonniers.

Toi, la source de cette grâce indépassable,
Renouvelle en nous la bénédiction du fond de l’âme,
L’accueil et la bénédiction d’autrui en cette profondeur de l’intercession
Qui se passe tout au fond de nos cœurs.

Nous te prions pour celles et ceux que tu nous fais rencontrer au sein de notre église
Et qui nous rappelle que c’est ensemble que nous sommes les témoins de ton Evangile.
Donne-nous assez de foi, d’espérance et d’amour
Pour croire encore à la fraternité entre les hommes, et que, malgré les apparences,
Ton Esprit Saint conduit l’Eglise et le monde.
 
Ensemble, nous rassemblons notre prière imparfaite dans celle de Jésus le Christ :
 
NOTRE PÈRE

Notre Père,  qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ;
Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Ne nous laisse pas dans la tentation
mais délivre-nous du mal,
car c’est à toi qu’appartiennent
le règne, la puissance et la gloire,
aux siècles des siècles. Amen.

Bénédiction 

Que l’amour de Dieu qui dépasse tout ce que nous pouvons imaginer garde vos cœurs et vos pensées, en Jésus-Christ, à la lumière du Saint-Esprit.
Allez dans l’amour et la paix de votre Seigneur,  amen.

Sortie – Musique : La Nef sacrée, Cécile Chaminade (extrait)

Textes des chants

Psaume : Le Psautier français n°16 "Sois, ô mon Dieu, ma garde et mon appui", Strophes 1, 2, 3 et 4

Sois, ô mon Dieu, ma garde et mon appui ;
En toi Seigneur, je mets mon espérance.
Je ne connais sur la terre où je vis
Plus grand bonheur d’être en ta présence :
Et ces faux dieux que partout l’on adore,
Ces dieux de sang, mon âme les abhorre.
 
Tu es, Seigneur, mon bonheur et ma part ;
Tu m’as remis la coupe de ta grâce,
Je resterai toujours sous ton regard,
Nul ne pourra me ravir cette place.
Loué sois-tu pour ta bonté qui donne
Ton héritage à ceux que tu couronnes.
 
Béni sois-tu, vigilant conseiller,
Même la nuit,  mon cœur inquiet t’appelle.
Tu viens Seigneur, ordonner mes pensées,
Tu fais briller une clarté nouvelle.
Alors mon âme exulte d’allégresse,
Mon corps repose et plus rien ne l’oppresse.
 
Tu ne veux pas que, livré à la mort,
Ton bien-aimé demeure sous la terre ;
Tu ouvriras de tes mains, ô Dieu fort,
Pour tes élus un chemin de lumière ;
Ils connaîtront cette joie éternelle
Que ta présence à jamais renouvelle.


Cantique : Louange et Prière n°179 "Nous t'invoquons, ô grand Dieu", Strophes 1, 2 et 3

Nous t’invoquons, ô grand Dieu,
Nous cherchons ta face.
Fais sur nous, dans ce saint lieu,
Descendre ta grâce.
Prête l’oreille à nos chants,
Reçois nos prières,
Et répands sur tes enfants
Tes dons salutaires.
 
Que ta parole, Seigneur,
Remplisse  de zèle,
De piété, de ferveur,
Ton peuple fidèle !
Fais qu’éprouvant de la foi
La sainte influence,
Il fonde à jamais sur toi,
Sa ferme espérance.
 
Ouvre nos cœurs à la voix
De ton Evangile,
Rends à tes divines lois
Notre âme docile.
Fais qu’avec humilité,
Tout mortel t’honore,
Qu’en esprit, en vérité,
L’univers t’adore

Lecture de la Bible

Luc 23 : 33-46

33  Lorsqu'ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche.
34  Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort.
35  Le peuple se tenait là, et regardait. Les magistrats se moquaient de Jésus, disant: Il a sauvé les autres; qu'il se sauve lui-même, s'il est le Christ, l'élu de Dieu!
36  Les soldats aussi se moquaient de lui; s'approchant et lui présentant du vinaigre,
37  ils disaient: Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même!
38  Il y avait au-dessus de lui cette inscription: Celui-ci est le roi des Juifs.
39  L'un des malfaiteurs crucifiés l'injuriait, disant: N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et sauve-nous!
40  Mais l'autre le reprenait, et disait: Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation?
41  Pour nous, c'est justice, car nous recevons ce qu'ont mérité nos crimes; mais celui-ci n'a rien fait de mal.
42  Et il dit à Jésus: Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne.
43  Jésus lui répondit: Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis.
44  Il était déjà environ la sixième heure, et il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu'à la neuvième heure.
45  Le soleil s'obscurcit, et le voile du temple se déchira par le milieu.
46  Jésus s'écria d'une voix forte: Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira.

Retour à la prédication en cliquant ici

Audio

Écouter la prédication (Télécharger au format MP3)

Écouter le culte entier (Télécharger au format MP3)

À Voir également