Prière du 12 novembre

Psaume 147 (trad. TOB)

Qu’il est bon de chanter notre Dieu,
qu’il est agréable de le louer !

Le SEIGNEUR, qui rebâtit Jérusalem,
rassemblera les bannis d’Israël.

C’est lui qui guérit les cœurs brisés
et panse leurs blessures.

Il dénombre les étoiles ;
sur chacune il met un nom.

Notre Seigneur est grand et plein de force ;
son intelligence est infinie.

Le SEIGNEUR soutient les humbles,
jusqu’à terre il abaisse les infidèles.

Entonnez pour le SEIGNEUR l’action de grâce,
jouez pour notre Dieu sur la lyre

C’est lui qui couvre les cieux de nuages,
qui prépare la pluie pour la terre
et fait pousser l’herbe sur les montagnes ;

il donne la nourriture au bétail
et aux petits du corbeau qui réclament.

Il n’apprécie pas les prouesses du cheval,
il ne s’intéresse pas aux muscles de l’homme.

Mais le SEIGNEUR s’intéresse à ceux qui le craignent,
à ceux qui espèrent en sa fidélité.

Glorifie le SEIGNEUR, Jérusalem !
Sion, loue ton Dieu.

Car il a renforcé les verrous de tes portes ;
chez toi il a béni tes fils.

Lui qui donne la paix à ton territoire,
il te rassasie de fleur de froment.

Il envoie ses ordres à la terre,
et aussitôt court sa parole.

(…) Alléluia !

Chant : 32

La vie chrétienne est pleine de contrastes,

Des contrastes parfois si tranchés que le cœur chancelle.

« Moi je disais dans mon bonheur :

Rien à jamais ne m’ébranlera !

Ta faveur m’avait fixé sur de fortes montagnes.

Mais voilà que tu caches ta face,

Et je suis épouvanté » (Ps. 307-8)

Jours de grand vide et de blessure

Où se creuse en nous l’absence…

Si tu le peux,

crie vers Dieu,

mais si tu es trop faible pour crier,

tiens-toi là, dans le désert.

Ton intelligence ne te sera d’aucun secours,

la mémoire des visitations d’hier trop dure à supporter.

Mais la foi en toi,

comme un cristal continue d’illuminer l’ombre du Dieu caché.

S. Myriam, Règle de Reuilly

Silence

« Si tu crois, tu verras la Gloire de Dieu » Jean 11, 40

et non « si tu vois la Gloire de Dieu, tu croiras »

Le lien entre la foi et la vision court dans toute la Révélation. Devenir une communauté croyante, foncièrement attachée à la foi, est une école difficile.

C’est en vérité, une épreuve qui nous est proposée et la durée de cette épreuve sera à la mesure de nos jours sur la terre, car nous voyons à présent dans un miroir, en énigme.

Nous sommes nés d’une promesse « je t’ai vue » Gn 16,13. Nous marchons vers une promesse : « tu me verras ». Le ciel d’Abraham était plein d’étoiles au jour où Dieu lui annonça une postérité, mais l’intervalle ouvert entre les deux promesses est plein d’embûches et de tentations. Notre ciel est empli d’étoiles qui se dénombreront une à une tandis que nous irons vers la Vision sans déclin.

S. Myriam, Règle de Reuilly

Chant : 250, 1 et 2

Je te remercie tout simplement

De ce que tu existes

D’être plus grand que notre tête – trop logique ;

D’être plus subtil que notre cœur – trop nerveux ;

D’être si proche et si lointain, et en tout – m ais autre ;

D’être déjà conçu et encore inconnu ;

Qu’en fuyant loin de toi, nous nous enfuyons vers toi ;

Que nous ne faisons rien pour toi, mais tout grâce à toi

Que ce que je ne peux pas saisir n’est jamais illusion.

Je te remercie que tu sois silencieux.

Jan Twardowski

Ephésiens 3, 14-21 (trad. Parole de Vie)

C'est pourquoi je me mets à genoux devant Dieu le Père,

de qui toute famille reçoit son nom dans les cieux et sur la terre. Oui, je lui demande de vous rendre forts par son Esprit, tellement sa gloire est grande. Ainsi, vous pourrez être des chrétiens solides.

Que le Christ habite dans vos cœurs par la foi ! Plongez vos racines dans l'amour et soyez solidement construits sur cet amour.

Alors vous serez capables de comprendre avec tous les chrétiens la largeur, la longueur, la hauteur et la profondeur de l'amour du Christ. Vous connaîtrez cet amour qui dépasse tout ce qu'on peut connaître. Vous recevrez toute la vie de Dieu, et il habitera totalement en vous. Dieu agit en nous avec puissance. Et quand nous lui demandons quelque chose, il peut faire beaucoup plus ! Oui, sa puissance dépasse tout ce qu'on peut imaginer !

À lui la gloire, dans l'Église et par le Christ Jésus, dans tous les temps et pour toujours ! Amen

Silence et partage

Chant : 251, 3 et 4

Intercession

Seigneur,

Nous voulons croire que ton amour pour nous se manifeste concrètement et qu’il est apte à transformer les vies.

C’est pourquoi nous voulons te confier les personnes de la paroisse qui se portent mal.

Toi, tu les connais.

Nous voulons te confier celles et ceux que la maladie paralyse,

elles et ceux que la solitude enferme.

Tu connais déjà leurs soucis,

mais nous voulons appeler ta bienveillance sur eux

pour que le désespoir ne l’emporte jamais.

Fais-leur signe à ta manière afin que leur vie

trouve toujours du relief et du goût.

Et si ce signe passe par nous, inspire-nous.

Nous voulons aussi te confier nos amis, nos familles, ceux qui nous sont chers.

Nous faisons nôtre leurs joies et leurs peines.

Eclaire nos relations avec eux et allège les difficultés que personne ne peut porter à leur place.

Dans la ville où nous habitons,

Tu sais les drames cachés,

Les existences fragilisées,

Les vies abîmées.

Tu sais chaque instant de ces personnes qui souffrent en silence,

Tu sais la haine de soi qui rend agressif et méchant,

Tu te tiens sous le poids de ces détresses cumulées.

C’est pourquoi nous te confions celles et ceux qui ont le cœur assombri,

celles et ceux qui sont marqués par la violence, l’abandon ou la dépression.

Donne-nous ta sensibilité pour savoir les rencontrer.

Que ton amour soutienne, reconstruise, enthousiasme ces femmes et ces hommes

si lointains et si proches à la fois.

En ces jours de consternation et de souvenir de ce qui n’est pas glorieux chez l’homme, aide-nous à grader confiance dans l’humanité.

Viens agir dans les cœurs, mystérieusement, patiemment mais puissamment.

Seigneur, nous faisons le pari que la vie par toi est un miracle et nous mettons à nouveau notre confiance en toi.

C’est pourquoi nous t’adressons sans réserve,

Les paroles que ton fils Jésus nous a indiquées

Notre Père

Chant : 372, 1, 2, 3, 6

 

Merci à Régina
pour ce choix de prières :-)