Marche de nuit

Permets-moi de te le dire, Seigneur :
la route que tu nous demandes de prendre
n’est pas toujours bien éclairée
Tu nous dis : « va ! »
comme tu l’as déjà fait à Abraham
notre père dans la foi.

Et nous voilà en pleine nuit
dans le fond de nos doutes,
dans le brouillard de nos épreuves
avec des guides qui n’en savent souvent
pas bien plus que nous,
qui, comme nous, tâtonnent
ou veulent aller trop vite...

Mais, Seigneur,
nous sommes des gens ordinaires,
simples, si lents à comprendre.
Tu nous a dit :
Je serai avec vous jusqu’à la fin des temps.
Et nous avons envie de crier comme Philippe :
« Mais, montre-nous le Père ! »

Alors nous te regardons,
homme parmi les hommes,
seul sur ton chemin de croix,
criant ta détresse sur le gibet
pleurant ta solitude, toi, même toi !

Apprends-nous, Seigneur,
apprends-nous à marcher dans la nuit,
à chercher ta main au milieu des ténèbres.
Apprends-nous à lâcher
nos peurs, nos angoisses,
apprends-nous à faire et à refaire
ces pas dans la nuit
qui nous font imperceptiblement
approcher de la lumière de la vie.

Joseph Braunbarth

Joseph Braunbarth