Noël en famille [cliquer]

Vous trouverez sur cette page :

Introduction

Dans bien des civilisations, le jour de l’année où il fait le plus nuit est l’occasion d’une fête traditionnelle. La démarche de ces chrétiens du IVe siècle qui ont évangélisé la fête du solstice d’hiver en une fête où l’on célèbre la naissance du Christ c’est à mon avis une démarche qui est bonne, bienveillante vis à vis de notre vie quotidienne tout en lui donnant du sens en y intégrant le message de salut de l’Évangile. La joie de sentir que l'on va vers le printemps est bonne, au cœur de l’hiver, cela convient assez bien pour symboliser la joie qu'il y a de découvrir le Christ dans notre propre vie, la joie de se sentir jour après jour, dimanche après dimanche progresser dans notre confiance en Dieu. Lors de nos fêtes de Noël, nous pouvons tout à fait choisir de nous contenter de faire la fête en famille, si on a la chance d’en avoir une, ou avec des amis. Cette joie est une bonne chose. Les cadeaux offerts et reçus, et le bon repas préparé nous permettent de montrer notre amour un peu plus que nous ne savons parfois le faire dans la vie quotidienne.

Dans bien des familles, on place au cœur de cette fête l'évocation de Jésus-Christ. C’est là aussi, une façon visible de manifester un amour invisible, celui de Dieu pour nous, et de manifester notre amour pour Dieu en faisant une place pour sa louange.

Que peut-on choisir de faire pour "évangéliser" ainsi notre fête ?

Certains choisissent ainsi de chanter des cantiques de Noël. Vous trouverez sur le site  quelques paroles de cantiques de Noël et une musique d’accompagnement pour vous aider à chanter. C'est une également joie de lire ensemble nos passages bibliques préférés. Bien sûr les récits de la naissance de Jésus dans l'Évangile conviennent bien (Matthieu ou Luc), mais il y a également de nombreux textes que l'on aime dans les évangiles, par exemple les béatitudes de Matthieu 5, la parabole de la brebis perdue de Luc 15, le début de l'évangile de Jean, le cantique de Zacharie et celui de Marie (Luc 1)… Peut-être que ce moment de lecture et de chant sera même le plus beau des cadeaux que recevra l'un ou l'autre pour ce Noël. Dans notre beau temple de l’Oratoire nous avons généralement une fête de Noël avec les enfants (pour les enfants de 5 à 105 ans), une veillée le soir de Noël (le 24 décembre), et un culte de Noël (le 25 décembre à 10h30).

L'Évangile de Noël

Le récit de la naissance de Jésus (Évangile selon Luc 2:1-20)

En ce temps-là parut un édit de César Auguste, ordonnant un recensement de toute la terre. Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville. Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée, dans la ville de David, appelée Bethléhem, parce qu’il était de la maison et de la famille de David, afin de se faire inscrire avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte.

Pendant qu’ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva, et elle enfanta son fils premier-né. Elle l’emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie.

Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Ils furent saisis d’une grande frayeur.
Mais l’ange leur dit: Ne craignez point; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie: c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche.
Et soudain il se joignit à l’ange une multitude de l’armée céleste, louant Dieu et disant: Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée!
Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres : Allons jusqu’à Bethléhem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître. Ils y allèrent en hâte, et ils trouvèrent Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la crèche.

Après l’avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de ce petit enfant. Tous ceux qui les entendirent furent dans l’étonnement de ce que leur disaient les bergers.
Marie gardait toutes ces choses, et les repassait dans son coeur. Et les bergers s’en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé.

Joseph visité par l'ange, les mages (Évangile selon Matthieu 1:18-2:12)

18 Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint-Esprit. Avant qu’ils aient habité ensemble.
19 Joseph, son époux, qui était un homme de bien et qui ne voulait pas la diffamer, se proposa de rompre secrètement avec elle.
20 Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit: Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit ;
21 elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.
22 Tout cela arriva afin que s’accomplisse ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète :
23 Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous.
24 Joseph s’étant réveillé fit ce que l’ange du Seigneur lui avait ordonné, et il prit sa femme avec lui.
25 Mais il ne la connut point jusqu’à ce qu’elle ait enfanté un fils, auquel il donna le nom de Jésus.
1 Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem,
2 et dirent: Où est le roi des Juifs qui vient de naître? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer.
3 Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui.
4 Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s’informa auprès d’eux du lieu où le Christ devait naître.
5 Ils lui dirent: A Bethléhem en Judée; car voici ce qui a été écrit par le prophète:
6 Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple.
7 Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s’enquit soigneusement auprès d’eux depuis combien de temps l’étoile brillait.
8 Puis il les envoya à Bethléhem, en disant: Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant; quand vous l’aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j’aille aussi moi-même l’adorer.
9 Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l’étoile qu’ils avaient vue en Orient allait devant eux jusqu’au moment où, arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s’arrêta.
10 Quand ils aperçurent l’étoile, ils furent saisis d’une très grande joie.
11 Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
12 Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Les Béatitudes (Évangile selon Matthieu 5:1-16)

Voyant la foule, Jésus monta sur la montagne; et, après qu’il se fut assis, ses disciples s’approchèrent de lui. Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna, et dit:
Heureux ceux qui mendient l'Esprit, car le royaume des cieux est à eux!
Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés!
Heureux les humbles de coeur, car ils hériteront la terre!
Heureux ceux qui ont faim et soif de vie juste, car ils seront rassasiés!
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde!
Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu!
Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés enfants de Dieu!
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux!
Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi.
Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux ; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous.

Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes.

Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.

Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

La parabole de la brebis perdue (Évangile selon Luc 15:1-7)

Les gens de mauvaise vie s’approchaient de Jésus pour l’entendre. Les pharisiens et les scribes murmuraient, disant: Cet homme accueille des gens de mauvaise vie, et mange avec eux.

Mais il leur dit cette parabole:
Lequel d’entre vous, s’il a cent brebis, et qu’il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller à la recherche de celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la trouve? Lorsqu’il l’a trouvée, il la met avec joie sur ses épaules, et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit: Réjouissez-vous avec moi, car j’ai trouvé ma brebis qui était perdue.

De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui changent de mentalité, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de changer de mentalité.

Le prologue de l'Évangile selon Jean (1:1-18)

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas reçue.

Il y eut un homme envoyé de Dieu: son nom était Jean.  Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous croient par lui.  Il n'était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière.

Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l'a pas connue. Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont pas reçue. Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu.

Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.
Jean lui a rendu témoignage, et s'est écrié : C'est celui dont j'ai dit : Celui qui vient après moi m'a précédé, car il était avant moi.
Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce; car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ.
Personne n'a jamais vu Dieu ; Dieu le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître.

Le cantique de Marie (Évangile selon Luc 1:46-55)

Marie dit: Mon âme exalte le Seigneur,
Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur,
Parce qu’il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. Car voici, désormais toutes les générations me diront bienheureuse,
Parce que le Puissant a fait pour moi de grandes choses.
Son nom est saint,
Et sa miséricorde s’étend d’âge en âge Sur ceux qui le cherchent.
Il a déployé la force de son bras;
Il a dispersé ceux qui avaient dans le coeur des pensées orgueilleuses.
Il a renversé les puissants de leurs trônes, Et il a élevé les humbles.
Il a rassasié de biens les affamés, Et il a renvoyé les riches à vide.
Il a secouru Israël, son serviteur, Et il s’est souvenu de sa miséricorde,
Comme il l’avait dit à nos pères,
Envers Abraham et sa postérité pour toujours.
Le cantique de Zacharie (Évangile selon Luc 1:67-79)
Zacharie, son père, fut rempli du Saint-Esprit, et il prophétisa, en ces mots:
Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, De ce qu’il a visité et racheté son peuple,
Et nous a suscité un puissant Sauveur Dans la maison de David, son serviteur,
Comme il l’avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens, -
Un Sauveur qui nous délivre de nos ennemis
et de la main de tous ceux qui nous haïssent!
C’est ainsi qu’il manifeste sa miséricorde envers nos pères, Et se souvient de sa sainte alliance,
Selon le serment par lequel il avait juré à Abraham, notre père,
De nous permettre, après que nous serions délivrés de la main de nos ennemis, De le servir sans crainte,
En marchant devant lui dans la sainteté et dans la justice tous les jours de notre vie.
Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut. Car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies,
Afin de donner à son peuple la connaissance du salut Par le pardon de ses péchés,
Grâce aux sentiments de la miséricorde de notre Dieu, En vertu de laquelle le soleil levant nous a visités d’en haut,
Pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l’ombre de la mort, Pour diriger nos pas dans le chemin de la paix.
 

Cantiques de Noël

Voici les paroles de quelques cantiques et un accompagnement pour aider au chant.

Cantique de Siméon (L&P N°89)

Texte de A. Conrart ; Clément Marot

[http://jemaf.fr/chant=af542]

1. Laisse-moi, désormais,
Seigneur, aller en paix ;
Car, selon ta promesse,
Tu fais voir à mes yeux
Le salut glorieux
Que j'attendais sans cesse :

2. Salut qu'en l'univers
Tant de peuples divers
Vont recevoir et croire,
Ressource des petits,
Lumière des Gentils,
Et d'Israël la gloire.

"Voici l'enfant nous est né" (L&P N°99)

[http://jemaf.fr/chant=af547]

1- Voici l’enfant nous est né
Et le Fils nous est donné !
A Dieu gloire dans les cieux,
Grâce et paix dans ces bas lieux !

2- Il vient de l’humanité
Revêtir l’infirmité,
Et porter sur une croix
De nos pêchés tout le poids.

3- Sois le bienvenu, Seigneur !
Viens habiter dans mon cœur ;
Que, vaincu par ton amour,
Il soit à toi sans retour.

"Brillante étoile du matin" (L&P N°90)

[http://jemaf.fr/chant=af082]

1. Brillante étoile du matin
Par tes rayons, l'amour divin
Nous donne sa lumière.
Portant la joie et la clarté,
Tu viens chasser l'obscurité
Qui règne sur la terre.
Seigneur, Sauveur,
Ta lumière salutaire nous éclaire.
Sois béni, ô Fils du Père!

2. C'est toi, Jésus qui m'as cherché
Dans les ténèbres du péché,
Au fond de ma misère.
Te dépouillant de ta grandeur,
Tu vins t'offrir en serviteur
Pour délivrer la terre.
Seigneur, Sauveur,
Ta lumière salutaire nous éclaire.
Sois béni, ô Fils du Père!

3. Je veux, Seigneur, m'unir à toi
Par mon amour et dans la foi,
Mais grande est ma faiblesse!
Ton Esprit seul est tout-puissant
Pour mettre au coeur de tes enfants
La force et la sagesse.
Seigneur, Sauveur,
Ta lumière salutaire nous éclaire.
Sois béni, ô Fils du Père!

"Ô peuple fidèle" (L&P N°101)

[http://jemaf.fr/chant=af548]

1-  Ô peuple fidèle, Jésus vous appelle.
Venez, triomphants, joyeux,
Venez en ces lieux.
Ô peuple fidèle,
Venez voir le roi des cieux.
Que votre amour l’implore,
Que votre foi l’adore,
Et qu’elle chante encore
Ce don précieux.

2-  Là, dans l’humble étable,
Froide et misérable,
Des bergers le grand amour
Lui forme une cour.
Dans cette humble étable,
Accourez à votre tour.
Que votre amour l’implore,
Que votre foi l’adore,
Et qu’elle chante encore
Sa gloire en ce jour.

3-  Esprits de lumière,
Messagers du Père,
Et vous, peuples en tous lieux,
Entonnez, joyeux :
“Paix sur cette terre,
Et gloire à Dieu dans les cieux !”.
Que votre amour l’implore,
Que votre foi l’adore,
Et qu’elle chante encore
Ce don précieux.

"Sortez bergers de vos retraites" (L&P N°102)

Paroles : Ch. Dombre 1937
Mélodie : Noël français du 16e siècle.

[http://cantiques.karaokes.free.fr/select.php?video=3072]

1- Sortez bergers, de vos retraites,
A Bethléem, Dieu vous attend.
L’enfant promis par les prophètes

Naît ici bas en cet instant.

2- Fils de David qui fut lui même,
Tout comme vous, pâtres en ces lieux,
C’est votre acceuil surtout qu’il aime

La terre, en vous répond aux cieux.

3- Celui qui dort, si pur, si tendre,
Sera demain le bon berger ;
Et sa voix, tous voudront l’entendre,

Mais non la voix d’un étranger.

4- Pour ses brebis, en sacrifice,
Il s’offrira sur une croix.
D’un seul élan qu’on te bénisse,
Fils des bergers, maître des rois.

"D'un arbre séculaire" (L&P N°103)

[http://jemaf.fr/chant=atg093]

1. D'un arbre séculaire
Du vieux tronc d'Isaï,
Durant l'hiver austère
Un frais rameau jaillit;
Et sur le sol durci,
Dans la nuit de la terre
Une rose a fleuri.

2. Ainsi prend fin l'attente
Des premiers serviteurs.
Dieu, par leur voix fervente,
Promettait un Sauveur.
Voici, suprême honneur!
Qu'il naît de sa servante
La plus humble en son cœur.

3. Pauvre et sans apparence,
O Jésus notre roi,
Tu portes nos souffrances,
En mourant sur la croix.
Heureux celui qui croit!
Il trouve l'espérance
Et l'amour dans la foi.

"Ô nuit bienveillante" (L&P N°112)

[http://jemaf.fr/chant=atg099]

1- Ô nuit bienveillante, ô nuit rassurante, Douce nuit du premier Noël !
Jésus, ô mystère, Naît sur cette terre.
Chantons, chantons à l'Éternel !

2- Ô nuit bienveillante, ô nuit rassurante, Douce nuit du premier Noël !
Jésus nous délivre, Jésus nous fait vivre.
Chantons, chantons à l'Éternel !

3- Ô nuit bienveillante, ô nuit rassurante, Douce nuit du premier Noël !
Qu'au saint roi des anges Montent nos louanges.
Chantons, chantons à l'Éternel !

4- Ô nuit bienveillante, ô nuit rassurante, Douce nuit du premier Noël !
Jésus faible et pauvre, Nous aime et nous sauve. Chantons, chantons à l'Éternel !

"Mon Dieu, mon Père" (L&P N°250)

[http://jemaf.fr/chant=af181]

1- Mon Dieu, mon Père, Ecoute-moi,
Car ma prière S’élève à toi.
En Jésus-Christ, Tu nous l’a dit,
Je puis, Seigneur,  T’ouvrir mon cœur.
Ah ! fais-moi grâce, Dieu tout-puissant ;
Tourne ta face Vers ton enfant.

2- Viens, je te prie, Change mon cœur ;
Guide ma vie Loin de l’erreur.
Mon seul désir Est de choisir
La bonne part Sous ton regard.
Que mon offense Ne lasse plus
Ta patience, Seigneur Jésus.

3- Fais-moi comprendre Ta charité
Et bien entendre Ta vérité.
Oui, que ta main, Sur mon chemin,
Soit, ô Dieu fort, Mon seul support.
Que ta puissance Soit chaque jour
Ma délivrance, Ô Dieu d’amour.

4- Toi qui m’appelles Dans ton amour,
Rends-moi fidèle Par ton secours.
Protège-moi Et conduis-moi
Loin du danger, Ô bon berger.
Vois ma faiblesse Et me soutiens
Par ta tendresse, Je t’appartiens.