Le secret de Jésus expliqué aux jeunes

En 2022, les éditions Karthala ont renoué avec la tradition de publication des ouvrages d’Eugen Drewermann, avec l’édition de son ouvrage "Le secret de Jésus expliqué aux jeunes". Un livre qui s’adresse en fait tout autant aux enseignants et aux adultes. Au cours de son séjour à Paris pour deux conférences, dont cette conférence à l'Oratoire, Eugen Drewermann a l’occasion de nous dire ce que lui-même est devenu depuis le début des années 2000, et comment il voit la crise du catholicisme.

Brève biographie d’Eugen Drewermann


Eugen Drewermann est né dans la Ruhr, région de Dortmund (Westphalie du Nord), le 20 juin 1940, d’une mère catholique et d’un père protestant. Après son baccalauréat (l’Abitur), il a étudié la philosophie à Münster et la théologie à l’université catholique de Paderborn.

Il est ordonné prêtre en 1966 dans le diocèse de Paderborn. Au cours de ses premières années de ministère, il est notamment confronté à des personnes en cure psychothérapeutique. Il prend conscience des problèmes que pose la morale catholique. Il entreprend alors une formation en psychanalyse, école de Karl Jung. 

Durant cette période, il travaille à sa thèse qui porte sur le mal. Elle est publiée en trois volumes, sous le titre Strukturen des Bösen (Les structures du mal)1. Cet énorme travail sera traduit et édité vingt ans plus tard en français chez Desclée de Brouwer en 1995, 1996 et 19972. Il devient aussi privat-docent (enseignant détenteur d’une habilitation universitaire) de théologie à l’université de Paderborn. Il tente de concilier la doctrine catholique avec les acquis de la critique biblique (l’exégèse moderne), les connaissances des sciences et des lumières, en particulier les philosophies de Kant et Hegel, et les apports de la psychanalyse. Sa méthode va entraîner des conflits avec un certain nombre d’enseignants et avec les responsables de l’Église catholique.

En 1991 et 1992, Eugen Drewermann encourt trois sanctions successives de la part de son évêque, à savoir :

  • 1. Le retrait de l'habilitation à enseigner la théologie à l'université de Paderborn (décret du 7 octobre 1991) ;
  • 2. L’interdiction de prêcher (décret du 9 janvier 1992) ;
  • 3. La suspension du ministère de prêtre : "Vous ne devez plus remplir aucune des charges résultant de votre ordination" (lettre du 22 mars 1992).

Ces condamnations le mettent sur la place publique et il acquiert une célébrité internationale. Ses œuvres vont commencer à être traduites dans différentes langues dont le français.

L’un des premiers livres à paraître en français qui le fera connaître est Fonctionnaire de Dieu3, qui aura un grand retentissement. Un autre livre publié par les éditions du Cerf, Le cas Drewermann4, raconte le débat intellectuel qu’a mené E. Drewermann avec son évêque de Paderborn au début de la décennie 1990. Parmi les ouvrages des années 1990, deux restent particulièrement d'actualité : Dieu immédiat. Entretiens avec Gwendoline Jarczyk, Desclée de Brouwer, 1995, 290 pages et La parole et l'angoisse. Commentaire de l'évangile de Marc, Desclée de Brouwer, 1995, 458 pages.

Émile Poulat (1920-2014), un spécialiste de l’histoire du catholicisme français au XXe siècle (le modernisme, les prêtres-ouvriers...) écrivait en 1993, à propos du livre, Le cas Drewermann : « Le spécialiste que je suis ne peut qu’y voir un nouveau développement de cette interminable crise moderniste »5.

L’œuvre d’Eugen Drewermann a marqué les débats sur l’avenir du christianisme depuis 40 ans.Elle est indissociable en France de l’exode de beaucoup de laïcs et de prêtres hors de l’institution (cf. le phénomène du Troisième homme). Et pourtant, cette énorme hémorragie ne semble pas poser de problème de fond aux responsables (pape, évêques et autres représentants religieux).

En 2022, les éditions Karthala ont renoué avec la tradition et la publication des ouvrages d’Eugen Drewermann, avec l’édition de son ouvrage Le secret de Jésus expliqué aux jeunes 6. Un livre en fait qui s’adresse tout autant aux enseignants et aux adultes. Au cours de son séjour à Paris, pour deux conférences et une réunion de presse, Eugen Drewermann aura l’occasion de nous dire ce qu’il est devenu depuis le début des années 2000, et comment il voit la crise du catholicisme.

Les éditions Karthala, Paris, le 27 septembre 2022.



  • 1. Sources : Wikipédia et Karthala.
  • 2. Le mal, Paris, Desclée de Brouwer, 1995, 1996 et 1997, 3 volumes (474, 674, 668 p.).
  • 3. Édifions Albin Michel, 1993, 758 pages. En allemand : Kleriker. Psychogramm eines Ideals, 1989, Walter Verlag AG, Olten.
  • 4. Le cas Drewermann. Les documents, Traduction Jean-Pierre Bagot, Introduction Bernard Lauret, Le Cerf, 1993, 302 p.
  • 5. Archives de sciences sociales de religions, n° 82, 1993, p. 319. Pour une étude récente qui restitue l’histoire de la crise moderniste, lire Jacques Musset : "Sommes-nous sortis de la crise du modernisme ? Enquête sur le XXe siècle catholique et l’après-concile Vatican II", Karthala, 2016, 288 p.
  • 6. Karthala, collection Sens et Conscience, 2022, 208 p.