François de Sale, itinéraire spirituel

Extrait d'une lettre à Jeanne de Chantal :

« Il ne faut point trop pointiller en l'exercice des vertus, mais il y faut aller rondement, franchement, naïvement, à la vieille française, avec liberté, à la bonne foi, grosso modo. C'est que je crains l'esprit de contrainte et de mélancolie. Non, ma chère fille ; je désire que vous ayez un cœur large et grand au chemin de Notre-Seigneur, mais humble, doux et sans dissolution. »

(Lettre 159)