Meute de louveteaux
de l’Oratoire du Louvre

Présentation de la Meute Oratoire du Louvre

Il existe deux Meutes de Louveteaux à l’Oratoire, la Meute du Louvre et la Meute des Pyramides. Chacune possède un local, une équipe de responsables, des louveteaux et des activités distinctes. La pédagogie pratiquée est la même ainsi que le type d’activités. C’est pour répondre à l’importante demande qu’une deuxième Meute a été ouverte. Vous pouvez indifféremment demander l’inscription de votre enfant dans n’importe quelle Meute.

Les louveteaux-louvettes de 8 à 12 ans vivent une aventure passionnante stimulant leur imaginaire. Ils
sont reconnaissables à leur chemise bleu ciel et forment ce que l’on appelle la branche cadette. Le groupe s’appelle la Meute, en référence au Livre de la Jungle de Kipling qui sert de référentiel pour la pédagogie ; il est divisé en petites équipes appelées sizaines constituées d’environ 6 personnes. Ces dernières sont placées sous l’autorité (limitée) d’un sizenier.

Les enfants découvrent et s’approprient collectivement les règles de la vie en groupe, à travers la Loi et la Charte. Ils choisissent les domaines dans lesquels ils veulent acquérir de nouvelles compétences, se fixent des objectifs : ce sont les brevets. Leur succès est marqué par le port d’un insigne représentant une trace de loup. Chaque louveteau est par ailleurs libre de passer sa promesse, signifiant qu’il/elle est prêt(e) à s’engager dans la meute et à en respecter les valeurs.

Les animaux de la jungle accompagnent symboliquement leurs apprentissages. Le jeu est omniprésent dans leurs activités, ils chantent, se déguisent, courent beaucoup et découvrent la nature.

Le jeu ne fait pas seulement partie intégrante de la pédagogie scoute, il en forme le noyau dur : le jeu, qu’il soit grand jeu en pleine nature ou petit jeu de veillée, a une valeur pédagogique essentielle. Pour Baden-Powell, non seulement il permet d’apprendre, d’entretenir le corps et l’esprit et de renforcer l’esprit de sizaine, mais il développe des qualités propres qu’on ne retrouve ni dans le sport ni dans d’autres activités souvent offertes aux enfants et aux adolescents. Les jeux scouts nécessitent très peu de moyens matériels et font appel à toutes sortes de techniques scoutes comme les transmissions, le pistage, l’observation …

Quelques définitions

L’Histoire à vivre

C’est l’Histoire que les enfants vont vivre. Elle est le complément indispensable de l’Aventure de la Meute. C’est la dimension imaginaire qui va permettre à l’enfant de s’approprier l’Aventure, de mener sa vie à la Meute.

En s’identifiant à des personnages, en se confrontant à des jeux de rôles, les Louvettes et Louveteaux apprennent à explorer et à maîtriser la réalité, à découvrir de nouveaux espaces, à prendre conscience des relations sociales et de leur place dans la vie quotidienne.

L’Aventure

C’est la réalisation « phare » au milieu de l’ensemble des activités de la Meute. Les activités récurrentes, telles que Promesses, accueil des nouveaux, découverte de la Loi , mes mini postes d’action et brevets donnent le rythme tout au long de l’année. Les autres activités contenues dans l’Histoire à vivre, enveloppent l’Aventure de façon satellite. Elles contribuent à sa réalisation, ou au contraire, donnent une respiration en proposant d’autres centres d’intérêt ponctuels. Les louveteaux sont associés à la conduite de l’aventure, du début à la fin ; ils ont des idées, tout l’objectif du scoutisme est de faire jaillir ces idées et de donner aux enfants les moyens de les réaliser.

Vie de la Meute

Grandir avec la meute, c’est progresser, c’est apprendre en s’amusant, c’est découvrir par soi-même. Le jeu de la progression est un système simple et amusant qui répond aux besoins fondamentaux d’un enfant de 8 à 12 ans : grandir, découvrir de nouveaux espaces, apprendre sans cesse de nouvelles choses. Cinq animaux l’aident dans ses choix et veillent à ce que cet apprentissage soit d’abord ludique.

La Meute

La Meute est un mini groupe social. Elle se compose le plus souvent de 20 à 30 enfants, filles et garçons, âgés de 8 à 12 ans. Trois à cinq responsables de 18 à 25 ans environ les encadrent. Toute la vie de la Meute est organisée afin qu’en son sein chaque enfant trouve sa place, y grandisse et apprenne à devenir un adulte libre et responsable. Comme tout groupe social, la meute dispose de règles de vie explicites qui confèrent à l’enfant une place particulière.

La Loi

Identique à tous les louveteaux de France, elle est courte, mémorisable et claire. Elle reprend les valeurs du
Mouvement : l’enthousiasme, la notion d’effort, l’esprit communautaire, l’engagement dans l’action
collective.

La Charte

Elle est le complément indispensable de la Loi. Elle développe les 4 points de la Loi en tenant compte de l’ambiance, des difficultés, de l’histoire vécue par la Meute. Ainsi, la Charte est propre à chaque Meute. On y trouve des actions concrètes ou des comportements à mettre en pratique au sein de sa Meute, mais également à la maison, à l’école. Elle est signée par tous les enfants.

Le Conseil

Il désigne l’assemblée de tous les membres de la Meute, petits et grands. Il est indispensable que tous y participent ! C’est un lieu d’apprentissage de la démocratie. Chaque enfant y a la possibilité de s’exprimer, de donner son avis et de prendre des décisions le concernant. A cet âge-là, les enfants n’en ont pas souvent l’occasion. Les louveteaux sont actifs au sein du Conseil et se sentent ainsi engagés par leur décision.

La Promesse

La Promesse marque l’engagement de l’enfant dans la Meute. Comme la Loi, elle signifie un but à atteindre, des valeurs à respecter, un effort de tous les instants. C’est une adhésion volontaire, personnelle et libre de l’enfant et cette adhésion se fait avec le soutien de toute la Meute.

La Sizaine

La taille de la Meute est étudiée pour permettre l’intégration et l’implication des enfants de 8 et 12 ans. Toutefois, l’aménagement d’équipes plus petites, nommées Sizaines, permet de varier les dimensions du groupe et offre un espace d’expression, d’action et de responsabilisation plus accessible aux enfants. La Sizaine permet aux plus jeunes et aux nouveaux de mieux vivre leur intégration dans des petits groupes à leur échelle mais permet aussi de responsabiliser les vieux loups. Chaque Sizaine a ses particularités : nom, emblème, code secret, cri… Elle a également des activités propres, comme préparer une activité ou faire le menu et les courses pour un week-end. Dans le livre des louveteaux, Baden Powell écrit :

« Une sizaine comprend six garçons sous la direction d’un sizenier, aidé d’un second. […] Bien que ce système soit une forme modifiée de celui de la troupe, un sizenier n’est pas un « Chef de Patrouille de Cadets » et ne sera pas chargé de les conduire, excepté à une réunion de meute ou une sortie pour laquelle un chef est présent et assure la surveillance sans nuire à son travail. »

On comprend bien alors que la sizaine n’est pas une unité autonome, mais une petite équipe d’enfants dont le chef a juste reçu une petite délégation d’autorité de la part du chef de meute, pour en permettre le fonctionnement correct et éduquer les enfants à la vie en petit groupe, qui sera vraiment la leur dans les branches supérieures. Dans la pédagogie du louvetisme, où la Meute est la « famille heureuse », la sizaine est donc comme un petit groupe de frères et sœurs ou l’on apprend le véritable sens du « vivre ensembles ». Les couleurs traditionnelles sont celles des robes de loups : blanc, gris, noir, fauve, brun, roux, tacheté.

Les Sizeniers

Chaque Sizaine est animée par deux Sizeniers. Ensemble, ils s’entraident, se complètent et maintiennent une continuité en cas d’absence de l’un ou de l’autre. C’est une éducation au travail d’équipe. Le rôle de Sizenier est une responsabilité un peu à part. Il aide à motiver les anciens louveteaux en valorisant leur expérience. Les sizeniers coordonnent leur sizaine, la dynamisent, veillent à sa cohésion et à sa bonne ambiance. C’est donc une responsabilité qui fait appel aux relations humaines.

Nos activités

Nous faisons des sorties en forêt/ville pendant l’année tous les mois. Il y en a de trois types :

  • Les week-ends campés : ce sont des week-ends ou chefs et louveteaux partent camper en périphérie de Paris.
  • Les sorties : c’est une sortie d’une journée généralement le dimanche sur Paris même.
  • Les sorties GLOC (Groupe LOCal) : c’est une sortie qui rassemble toutes les unités de l’Oratoire (les deux Meutes, la Troupe, la Compagnie et la Route).

Pour toutes les sorties, rendez-vous 10h au local pour un retour à 18h00.

Pour tous les week-ends, rendez-vous 15h au local le samedi et retour le dimanche à 18h.

Nous organisons également des camps :

  • Un camp d’été en juillet, d’environ deux semaines. Le camp débute par un pré-camp (sans louveteaux) ou les « installs » sont pour leurs grande majorité mises en place.  On compte parmi celles-ci des tables, des tables à feu (pour ne pas faire les feux sur le sol, minimisant ainsi les risques d’incendie), des toilettes et même des paraboloïdes hyperboliques ! Les constructions sont faites en bois, avec des assemblages divers et variés (tenons-mortaise, mi-bois chevillés ou – plus rarement – queues d’aronde). Le camp peut alors réellement commencer : jeux de jour, de nuit, exploration de la région où l’on campe pendant 3 ou 4 jours en sizaine et avec les chefs (l’explo), concours de bouffe, olympiades sportives…
  • Un camp de Pâques (selon les années).

Documents

Circulaire des sorties et week-ends de l’année 2017-2018 (.pdf) (à venir)

Liste de matériel pour une sortie et un week-end (.pdf)

Liste de matériel pour un camp (.pdf)

Pistes de Jungle (.pdf)

Playlist Youtube des chants louveteaux du Pistes de Jungle

CACHALOT (Carnet de CHAnt de L’OraToire) (.pdf)

FAQ

Quel est l’uniforme ?

L’uniforme se compose de :

Où coudre ses insignes ?

Les insignes doivent être découpées selon leur forme si besoin est (triangle pour les brevets, …).

L’usage de la colle à textile est fortement déconseillé : le résultat est moins beau et tient rarement dans le temps. Par ailleurs, savoir coudre est toujours utile.

Où partez-vous faire vos activités ?

Pour nos week-ends, nous alternons entre les forêts d’Arminvilliers, de Boissy St Léger, de Boutigny / Greffières / Rocher de chatillon, de Fontainebleau (Denecourt, Jemmapes, Rocher Canon), Isle-Adam, la Borne Blanche, Lardy, le Puiselet, Mériel, Montmorency (tour du Plumet), Orry-la-Ville, Rambouillet, Saint-Rémy les Chevreuse et St Germain en Laye.

 

Consultez la FAQ du site si vous avez d’autres questions ou envoyez nous un mail.

2 COMMENTS
  • avatar
    François LERCH
    Répondre

    Bonjour,
    Je suis chargé d’écrire l’histoire du scoutisme à l’Oratoire, dans le livre qui paraîtra à l’occasion du bicentenaire de la paroisse en 2011
    Je dois rendre ma copie à Noël
    J’ai besoin de connaître l’effectif de votre meute aujourd’hui, avec si possible le nombre et le nom des sizaines, le nom des chefs.
    merci de me faire parvenir ces renseignements le plus vite possible.
    Cordialement
    François Lerch

    1. avatar
      Akela
      Répondre

      Bonjour,
      je suis ravi de savoir qu’un travail est fait là-dessus, étant moi-même passionné par l’histoire du scoutisme unionistes.

      La Meute Oratoire du Louvre est composée de 5 sizaines de 6 louveteaux, nous avons 30 inscrits.
      La maitrise est constituée de 5 chefs : Akela, Phao, Raksha, Bagheera et Baloo.

      Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas à m’envoyer un mail :
      mol@oratoiredulouvre.fr

      Akela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *