La trace

La trace (Théophile, 14 sept. 2021)

I. Introduction. Éléments d’analyse

II. Robinson Crusoë ou l’empreinte de pas.

III. La Trace qui trahit (aqèb. עקב : trace visibles). Gradation de la chose au signe. La place de la trace parmi les marques et les signes. Acheminement vers le langage. Un intermédiaire de la chose au langage ?

III.1. Comment la trace se rapporte au langage.
III.2. Comment elle se distingue du langage
III.3. Comment le langage peut s’accomplir comme trace.

IV. Sens épistémologique de la trace

IV.1. La fausse facilité de la trace pour rendre compte des phénomènes mnésiques
IV.2. La trace en archéologie, en préhistoire, en histoire.
IV.3. Il n’est pas de trace que du passé ; il y a des traces tendues vers l’avenir et même des traces de l’avenir : les prémices, les signes avant-coureurs

V. Esthétique et éthique de la trace
V.1. L’Esthétique de la trace
V.2. L’Éthique : une affaire de trace ?

Pour accéder au document (16 pages) au format pdf, cliquer ici