Question de visiteur & réponse proposée
Ces questions et réponses ont été rendues anonymes
en changeant quelques détails (prénoms, ville, âge exact, profession...)
afin de protéger l'intimité des personnes concernées

question
précédente
triangle liste triangle suivante

 

Votre approche d'un Dieu qui n'est pas « Tout Puissant » est séduisante mais déstabilisante ?

Bonjour Pasteur,

Je dois tout d'abord me présenter : je suis un chrétien d ‘Amparibé à Madagascar.

J'accède aussi souvent que je peux à votre site depuis quelques temps et j'avoue que les prédications que j'y lis m'ouvre de nouveaux champs de réflexion pour nourrir ma foi. Dans votre prédication du 27/09/2009 « Dieu dit : créons l'humain », votre approche d'un Dieu qui n'est pas Tout Puissant mais ayant un amour infini qui demande à l'homme de participer à sa création est séduisante et toute nouvelle pour moi mais j'avoue aussi que c'est déstabilisant. Je m'explique : A chaque étape de la création, Dieu trouve que ce qu'il a fait est bon. Et quand il a terminé cette création par l'homme, Dieu trouva tout cela très bon.N'y a-t-il pas là une atteinte de la perfection qui contredit votre approche de "Dieu n'est pas Tout Puissant"?

Merci de m'éclairer sur ce point et sur beaucoup d'autres que je ne manquerai pas de vous demander si vous le voulez bien.

Je prie pour vous et votre collègue pour que Notre Seigneur Jésus vous donne toujours la force de continuer ce pour quoi Il vous a appelé et en particulier le maintien de ce site qui nous permet à 10 000km de l'Oratoire d'être en communion avec vous tous.

Cordialement

o0o

Cher Monsieur

Votre message me donne beaucoup de joie. Vos encouragements me vont droit au cœur.

Je comprends qu’abandonner l’idée de la toute puissance de Dieu est une étape importante et difficile dans la foi. Mais ça me paraît vraiment être la vérité.

Tout dépend ce que l’on entend par là. A mon avis, Dieu tend vers la toute puissance, mais il lui faut du temps. Je m'explique. Ce qu’il a décidé se réalise en définitive, mais il agit d’une manière si respectueuse et si douce que ce n’est qu’à la fin des temps, à l’horizon de l’histoire que “toutes choses lui seront soumises”, comme le dit l’apôtre Paul (1 Cor 15.28).

Par exemple, Dieu ne peut pas faire pousser un chêne centenaire en une seconde. Mais s’il décide qu’il est bon qu’un chêne énorme pousse quelque part, il finira par y arriver ; ça peut lui prendre 100 ans, s’il arrive à faire tomber un gland tout de suite là où il faut, ou 100 ans et un jour s’il arrive à inspirer l’acte de planter un chêne à une personne du village voisin, ou 500 ans si plusieurs fois quelqu’un arrache ou coupe le chêne planté avant terme, ou si la foudre, par hasard, tombe dessus... Mais si Dieu a décidé, il y arrivera.

Pour la Genèse, ce récit n’est pas un reportage sur le passé mais une révélation sur le présent de toute époque. Quand Dieu crée, ce qu’il crée est bon et quand il crée l’humain, c’est même très bon. Mais ce processus est en cours, par exemple dans le bébé qui grandit, et dans vous et moi, que Dieu continue à vouloir créer, par sa grâce par le moyen de notre foi.

Vous pouvez voir aussi, sur le site :

Avec mes amitiés très fraternelles

pasteur Marc Pernot

 

triangle aller en haut triangle

réagir sur ce sujet
question
précédente
triangle liste triangle suivante
poser une question

L'Oratoire du Louvre et Paris

L'Oratoire du Louvre et Paris