Question de visiteur & réponse proposée. Ces questions et réponses ont été rendues anonymes
en changeant quelques détails (prénoms, ville, âge exact, profession...).

question
précédente
triangle liste triangle suivante

 

Quand je prie, je ressens Dieu,
mais pas Jésus. Est-ce grave ?

 

Bonjour,

Je voulais tout d’abord vous remercier pour votre site, j’y ai trouvé beaucoup de réponses à mes questions.

Ca fait quelques mois que je me pose énormément de questions sur ma vie et ma foi, je crois profondément en Dieu, il prend beaucoup de place dans ma vie. J’ai à cœur d’aller à l’église et ca me plait. Quand je prie, je m’adresse à Dieu, je le ressens dans mon cœur. Mais en revanche, je n’arrive pas à avoir de connexion avec Jésus. Peut être d’un coté parce que je n’ai pas été élevée avec lui et aussi parce que je crois sincèrement que je n’ai pas besoin de passer par Lui pour m’adresser à Dieu. Je crois en ses actions, à sa sagesse mais cela reste un homme pour moi qui a reçu la parole de Dieu.

Aujourd’hui je ne sais pas trop si cela pose un problème moi qui ai envie de continuer d’aller à l’église et peut etre un jour de me faire baptiser pour dire au et fort que je laisse Dieu agir dans ma vie. Est-il vraiment nécessaire que pour avancer dans ma croyance, je prie au nom de Jésus ? Dois-je vraiment intégrer Jésus dans ma vie ?

Je vous remercie d’avance pour toute votre aide.

o0o

Bonsoir

Merci pour vos encouragements sur le site. C’est bien précieux.

Bravo, tout d’abord, de vous poser des questions, c’est l’essentiel. Nous voyons dans les évangiles que la plupart du temps, Jésus cherche à faire avancer la personne qu’il rencontre en luis offrant une question à se poser pour elle-même.

Pour que qui est de l’expérience mystique, c’est à dire de sentir la présence de Dieu, tout le monde n’y est pas sensible au même degré. Vous avez donc de la chance d’être douée.

Personnellement, je ne prie jamais Jésus. Il me semble même que le point essentiel du message de Jésus est que l’on peut s’adresser à Dieu directement, car il n’y a rien à craindre de lui, mais tant à attendre, à espérer sur le plan spirituel et existentiel. “Prier au nom de Jésus”, c’est finalement ça, à mon avis, c’est prier Dieu avec la confiance et l’espérance à laquelle nous invite Jésus. “Prier au nom de Jésus”, ce n’est pas une formule magique à ajouter, ce n’est pas non plus prier Jésus en pensant qu’il transmettra à Dieu ce que nous n’oserions pas lui dire directement, ou qu’il n’entendrait pas bien car il aurait les oreilles un peu bouchée !

Il me semble donc que vous êtes bien partie. Et je pense sincèrement que votre démarche de réflexion, de questionnement, et de prière vous apportera énormément.

Avec mes amitiés fraternelles

pasteur Marc Pernot

 

Réaction d'un visiteur du site :

De tout temps j'ai été génée de voir l'ambiguité existant tant dans les cantiques que dans certaines prières, à propos du mot Seigneur. J'ai posé une fois cette question à notre pasteur, alors que l'on parlait d'un chant à apprendre aux élèves de l'école du dimanche, et elle m'a répondu que ce devait, sans doute être, à Dieu lui-même que l'on pensait.

Une autre fois, alors que je lui disais ma méfiance vis à vis d'une christologie de plus en plus visible, involontairement j'ai parlé d'adoption en parlant du Christ, ce qu'elle a relevé aussitôt.

Pour moi, Jésus est l'indispensable qui a permis , sur un mode compréhensible à tous, que chacun puisse sentir ce D. unique partout, dans tout, en soi et en-dehors de soi, qu'Il "est".

Mais, lors de la Cène, je ne peux me résoudre à y voir autre chose qu'une célébration, un souvenir, un rappel.

La réponse du pasteur Pernot, quand il dit que D. et Jésus , ce n'est pas la même chose, me rassure en ce sens que je n'ai pas l'impression d'être la seule à avoir des idées hérétiques.

Cordialement. En toute amitié.

M. N.

 

réagir sur ce sujet
question
précédente
triangle liste triangle suivante
poser une question

L'Oratoire du Louvre et Paris

L'Oratoire du Louvre et Paris