Question de visiteur & réponse proposée. Ces questions et réponses ont été rendues anonymes
en changeant quelques détails (prénoms, ville, âge exact, profession...).

question
précédente
triangle liste triangle suivante

 

Pourquoi nous pouvons manger du porc, ou ne pas en manger ?

Mon pasteur, une question :

Il lui dit : "Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements." (Mt 19, 16:17)

N'allez pas croire que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes: je ne suis pas venu abolir, mais l‚accomplir.

Je veux en venir au sujet de l'alimentation, le porc.

je sais que notre seigneur à abolit cette loi, mais il n'en reste pas moins que cette viande contient un ver "le ver solitaire" je sais bien qu’à l'époque il y avait pas de frigo mais à l'époque de notre seigneur non plus, alors pourquoi notre seigneur à abolit cette loi ?

Soyer bénis

o0o

Bonjour

A mon avis, la démarche de Jésus vis à vis de la loi de Moïse est de donner de l’importance à l’esprit plus qu’à la lettre. L’esprit c’est d’aimer Dieu, d’aimer son prochain comme soi-même. Les commandements de la Loi de Moïse sont là pour nous rappeler qu’il n’est pas bon de faire n’importe quoi, pour nous exercer à un certaine réflexion sur ce que nous faisons... Qu’est-ce que signifie alors le fait de ne pas manger de porc ? Quel rapport avec l’essentiel qui est de l’ordre de l’amour ?

Peut-être qu’à la base il y avait en partie une question d’hygiène alimentaire, c’est vrai. Mais alors il serait peut-être plus utile aujourd’hui d’interdire de fumer des cigarettes ou de manger des sucreries que d’interdire le porc qui est un aliment qui permet à des gens un peu pauvres de manger de la viande sans se ruiner ?

Mais à mon avis cette interdiction de manger du porc a principalement une raison symbolique, c’est qu’il n’est pas bon de vivre comme un porc, mangeant n’importe quoi qui se trouve devant notre bouche, et de nous rouler dans la boue comme un porc. L’idée de base est que nous devenons (progressivement) ce que nous mangeons. C’est en partie vrai pour la nourriture physique: si nous mangeons n’importe quoi, notre santé va être dégradée. Mais c’est plus important dans le domaine moral et spirituel: comment nourrissons nous notre réflexion, notre façon d’être, notre foi? Si nous absorbons n’importes quelles bêtises, nimporte quels préjugés, si nous absorbons n’importe quelle mode, faisons un peu des bêtises pour suivre les autres, si notre compagnie est faite de gens sans scrupules ni valeurs... Cela a bien des chances de nous faire régresser plus que de nous aider à nous construire. Cela ne veut pas dire que nous ne devions fréquenter que des gens parfaits (comme s’il y en avait), ce n’est pas le genre de Jésus. Nous pouvons donc fréquenter des gens sans trop de morale, mais dans les limites de nos forces et de notre capacité à résister à ce qu’il y a de mauvais dans leur façon d’être, sans assimiler ce mauvais. Nous pouvons lire tous les livres, mais dans la mesure où l’on est assez fort pour devenir encore moins raciste après la lecture d’un livre raciste...

L’esprit de ce commandement sur la consommation du porc est ainsi bien plus important que la seule question de manger ou non une bonne saucisse de Morteau avec du chou (ce qui est excellent à tout point de vue), ou un bon filet mignon...

Jésus n’a pas aboli le fait de ne pas manger du porc, il nous laisse libre, pour que nous réfléchissions à ce que nous faisons, pour que nous recherchions qu’est-ce qui est essentiel. Et, personnellement, je ne crois pas que le fait de manger ou non du porc soit une chose essentielle.

Avec mes amitiés fraternelles

pasteur Marc Pernot

Réaction d'un visiteur :

Bonjour à tous.

J'ai lu votre réponse. Voiçi mes commentaires :

Pourquoi parler de priorité alors que la question est précise. Tous le monde sait que tuer une personne est plus grave que de manger du port. Et donner l'importance à l'esprit et l'âme est plus noble que d'obeir aux commandements.

Mais la question est : L'humain est-il libre de ne pas observer les commandements de Dieu anseignés par le prophète Moise et les autres prophètes sous pretexte que c'est moins important ? Je pense que c'est une offense à Dieu de lui dire que nous allons pas appliquer votre commandement parce que moi l'humain que tu as créé je pense que ce n'est pas aussi important.

Je pense qu'il faut prendre les commandements de Dieu au serieux. Car ce même Dieu dans toute sa sagesse, ce Dieu que nous adorons a jugé necessaire d'insister à travers ses livres sacrés et prophètes sur les grandes oeuvres et aussi sur les détails.

Je suis convaincu que l'humain n'a pas le droit d'évaluer les commandements de Dieu pour choisir ceux qui lui plaîsent et laisser de côté les autres.

Il faut donc encourager les personne à les respecter parce que c'est un signe d'amour. et Prendre comme exemple Jesus qui a vecu comme serviteur de Dieu et qui a délaissé sa propre volonté pour obeir à celle de Dieu sans sistinction aucune.

La famille est plus important que le boulot. N'emêche le boulot est une responsabilité qu'il faut prendre au serieux et de ne pas le denigrer sous pretexte que la famille prime.

L'un n'annule pas l'autre

Dieu nous enseigne acceptons ses enseignements

Dieu nous guide en s'attachant au détails pour construire l'edifice complet, ecoutons-le et aimons-le

Merci pour cet espace d'échange.

Réponse :

Bonjour

Merci pour ce témoignage.

Jésus était un pratiquant libéral. La religion est pour lui un simple moyen au service de la foi. Et il nous met en garde contre une observance à la lettre, nous invitant à vivre dans la liberté, selon l'Esprit. Le problème si l'on fait de la lettre un absolu, c'est qu'alors on devient un peu trop fermé, pas assez souple, pas assez ouvert à l'Esprit Saint.

On peut comprendre ce commandement de ne pas manger de porc de façon spirituelle. L'essentiel est de ne pas nourrir son être de cochonneries, de pensées impures et impies, de colère et de rancunes, de choses inutiles et orgueilleuses... L'essentiel est de faire attention à cela au jour le jour.

Si vous désirez vous imposer de suivre les commandements alimentaires de la Loi de Moïse ou du Coran, c'est très bien, à mon avis (si vous restez souple comme Jésus l'était, par exemple pour le commandement du Sabbat, et si vous faites attention à l'esprit de ce commandement et pas seulement à la matière que vous placez dans votre bouche).

Mais il est bon aussi d'accepter que d'autres se donnent d'autres règles pour exercer leur foi et suivre la volonté de Dieu. Sinon, on devient un intégriste, ce qui n'est à mon avis pas bon ni pour notre relation à Dieu ni pour notre relation aux autres.

Amitiés

pasteur Marc Pernot

 

réagir sur ce sujet
question
précédente
triangle liste triangle suivante
poser une question

L'Oratoire du Louvre et Paris

L'Oratoire du Louvre et Paris