Question de visiteur & réponse proposée. Ces questions et réponses ont été rendues anonymes
en changeant quelques détails (prénoms, ville, âge exact, profession...).

question
précédente
triangle liste triangle suivante

Pasteur et homosexuel ?

Bonjour,

Je suis déjà engagé dans des études de théologie et par la prière, les rencontres, les retraites, les lectures, je suis dans une phase de discernement pour une vocation de pasteur. Mon homosexualité est un obstacle, j'en ai grandement conscience. Le dernier rapport du CPLR à ce sujet est assez ambiguë pour l'acceptation d'homosexuels dans une fonction de pasteur. J'ai conscience également que le couple pastoral reste une référence pour les paroissiens qui ont besoin de se projeter sur un modèle.

Quels conseils me donneriez vous ?

o0o

Bonjour

Le rapport du CPLR ne m'a pas tellement l'air ambigu, j'ai compris qu'ils étaient pour l'accueil des homos dans l'église (c'est bien la moindre des choses), mais pas favorable à la reconnaissance officielle de pasteurs homosexuels, et pas favorable à la bénédiction de couples homosexuels.

Nos églises sont ainsi à la remorque de l'opinion, voire à la traîne. Mais c'est vrai qu'à mon avis une paroisse n'est en général pas vraiment prête à assumer l'homosexualité de son pasteur. Le problème est qu'un des rôles du pasteur est de pouvoir être en contact de confiance avec un peu tout le monde, et il est assez probable qu'actuellement un pourcentage considérable de personnes dans notre société ne sont pas prêtes à assumer l'homosexualité de son pasteur. Je peux en parler car j'étais célibataire jusqu'à cette année, et que même ça est un peu délicat, être "vieux garçon" est un peu une tare dans ce poste. Alors j'imagine un couple homo dans le presbytère... Il est donc normal que pour ce cas nous suivions la mentalité de la population que nous sommes chargés d'accompagner. C'est le propre de tout accompagnement, il faut à la fois être idéaliste et réaliste.

Pour l'instant, à mon avis, les mentalités ne sont pas suffisamment prêtes pour qu'un homo soit pasteur de paroisse. Personnellement, je dirais qu'il faudrait que notre église commence par accepter de bénir un couple homosexuel, et que l'on attende encore le temps qu'il faut pour qu'une large part des gens acceptent l'idée qu'un pasteur soit homosexuel avant d'en nommer.

Mais pour faire progresser les mentalités, il serait fort utile d'avoir des personnes homosexuelles qui soient des bénévoles très engagés dans l'église. Je pense qu'un paroisse qui aurait connu ça serait bien plus ouverte ensuite. Peut-être que c'est quelque chose que vous pourriez faire si vous avez la vocation d'œuvrer dans l'église. Les études de théologie sont un plus indéniable qui vous donnera une crédibilité objective dans une église comme bénévole. Il faudrait alors trouver un métier, bien entendu, pour gagner sa vie et être par ailleurs un militant fort actif dans une église. En l'état actuel des choses, cela me semble le plus raisonnable pour vous. En tout cas c'est une possibilité pour concilier votre état d'homosexuel et votre vocation de service dans l'église réformée. Un bénévole dans une paroisse peut faire tout ce qu'un pasteur fait.

Quelle autre possibilité ?

Il y aurait celle de cacher votre homosexualité et de devenir pasteur pseudo célibataire. Personnellement cela ne serait pas possible pour moi. J'aime la franchise, la clarté de vie, et ce serait donc une mauvaise base tant au point de vue de voter vie personnelle, que vis à vis d'une église et de personnes qui comptent sur votre franchise.Il y aurait peut-être la possibilité de compter forcer les résistances de l'église, et d'entrer en espérant être dans les premiers à entrer dans le ministère comme ouvertement homosexuel. Mais c'est bien éventuel.

Bref, la solution d'entrer en douceur comme bénévole vraiment actif dans une paroisse me semble une solution intéressante à envisager. Certes, là aussi, il y aura des gens pour chuchoter et dire du mal, mais ça peut faire progresser les choses si vous assumez ce que vous êtes sans provocation sans même de démonstration, mais simplement, avec foi, sérieux, humour, amour des autres et joie de travailler pour annoncer l'évangile. De vrais arguments théologiques, simples et limpides, peuvent être préparés à l'avance comme réponse à l'homophobie basique.

Bonne route et amitiés fraternelles

pasteur Marc Pernot

N.B. depuis l'époque de rédaction de cette réponse, l'accueil d'un homosexuel comme pasteur est deveniu possible, ouvertement.

Réaction d’un visiteur :

Bonjour,

J’étais en train d’effectuer une recherche sur la religion et l’homosexualité . La manière dont vous répondez à ce jeune homme  révèlent tolérance ET réalisme. Je suis tombée sur des articles d’une homophobie affligeante, écrits par de soi-disant croyants et vos mots m’ont fait un bien fou.  Merci !

Je suis luthérienne croyante et lesbienne. J’aimerais pratiquer davantage ma foi dans une structure ouverte sur le monde.

Ma quête continue !

Cordialement,

Réponse d'un pasteur :

Merci pour ces encouragements... Amitiés & tous mes vœux de bénédiction.

pasteur Marc Pernot

 

triangle aller en haut triangle

réagir sur ce sujet
question
précédente
triangle liste triangle suivante
poser une question

L'Oratoire du Louvre et Paris

L'Oratoire du Louvre et Paris