Question de visiteur & réponse proposée. Ces questions et réponses ont été rendues anonymes
en changeant quelques détails (prénoms, ville, âge exact, profession...).

question
précédente
triangle liste triangle suivante

 

Les adventistes disent que l’on a tort de faire le culte le dimanche ?

Bonjour, Monsieur le Pasteur.

Il m’arrive souvent d’échanger avec les gens de confession Adventiste, et j’aimerai s’il vous plait avoir votre avis sur ce que je vais vous dire.

Les Adventiste prétende que les autres religions qui font  le culte le Dimanche sont faux et n’observe pas la loi de Dieu qui dit : « tu travailleras six et jour et te reposera le septième jour qui est le sabbat »Exode :20, 8 jusqu’à 11.

Or, je lisais dans un document ce qui suit (je les recopié partiellement) :

Pourquoi les chrétiens ont-ils éventuellement choisi de remplacer le jour du shabbat par le dimanche ?

  • Le décret de Constantin : « De l'empereur Constantin à A. Helpidius : Tous les juges, tous les citadins et toutes les occupations doivent se reposer durant le jour honorable du soleil » (Code de Justinien III.12, de feriis, 3).
  • Canon 29 du Concile de Laodicée : « Les chrétiens ne doivent pas judaïser en se reposant le jour du sabbat, mais doivent travailler en ce jour en honorant plutôt le jour du Seigneur [dimanche] en se reposant ».
  • Marcion ordonnait « de jeûner le samedi... parce que c'est le repos du Dieu des Juifs... Nous jeûnons en ce jour afin de ne pas accomplir en ce jour ce qui était ordonné par le Dieu des Juifs » (Epiphanes, Adversus haereses 42, 3, 4).

Pour les adventiste le Sabbat  est le plus important, pour eux on n’observe pas le sabbat on est hors la loi, que nous autre chrétiens avons déjudaïser le sabbat.

Que pensez vous encore de ceci des adventiste pour finir :

Au travers des siècles, la communauté juive a interprété la décision de l'Église d'adorer le dimanche comme un rejet du coeur même de l'expérience juive - comme un rejet de la loi. Cette transition au dimanche a empêché que les juifs considèrent sérieusement le message chrétien et entament sans suspicion un dialogue judéo-chrétien. Le juif a interprété la transition de l'Église du samedi au dimanche comme un rejet de la loi en faveur de la "nouvelle alliance" appelée à remplacer "l'ancienne". Devenir chrétien, c'était abandonner son judaïsme, ce qui n'était pas pensable pour un juif pieux.

Ce serait trop long pour continuer, merci d’avance pour votre réponse que j’attends.

Réponse d'un pasteur :

Cher monsieur

Que certains chrétiens préfèrent aller à l’église le samedi plutôt que le dimanche, c’est tout à fait leur droit. Leur argumentation en faveur du samedi tient la route. Par contre s’ils critiquent les autres chrétiens qui se réunissent le dimanche, ce n’est pas sympa.

Personnellement, j’aime beaucoup la Bible hébraïque, je lis souvent le décalogue au cours du culte, mais je trouve cela bien que nous fêtions Dieu le dimanche, pour des raisons symboliques. Jésus est, selon les évangiles, ressuscités le dimanche. Fêter Dieu ce jour-là est donc important, en référence au Christ, mais aussi parce que le chiffre 8 est un jour symboliquement important, symbolisant l'éternité. Le dimanche est le 1er jour d'un nouveau sabbat, c'est le 8e jour d’une semaine qui n’en comporte que 7 ! Cela veut dire que depuis la venue du Christ, nous entrons dans la vie éternelle (voir aussi cette question).

Faire le culte le samedi à un intérêt certain. Faire le culte le dimanche a donc un intérêt aussi. Dans l’un  et l’autre cas, l’important est dans le sens que cela nous transmets, à nous les humains. Pour ce qui est de Dieu je ne crois vraiment pas qu’il en veuille à qui que ce soit de faire le culte tel ou tel jour, ça pourrait même être le mardi que ça ne le dérangerait pas. L’important est de penser régulièrement à entretenir sa foi et son être.

Jésus était pratiquant, d'une façon assez libérale, nous le voyons dns les Évangiles, respectant le sabbat mais de façon souple, le rompant pour des raisons importantes (comme de faire preuve de solidarité avec quelqu'un), mais il laisse même ses disciples grignotter des grains de blé un sabbat ce qui est interdit par la Loi juive. Ce sont ces problèmes qui ont conduit les intégristes de l’époque à faire crucifier Jésus par les Romains, parce qu’il était trop libéral, dans son rapport à la Loi juive, c’est vrai, mais aussi pour son témoignage privilégiant l’amour de Dieu et du prochain plus que sur la pratique religieuse.

La première génération de chrétiens hésite dans la façon de vivre cette foi transmise par le Christ.

  • Certains gardent les commandements de la Loi juive (le sabbat le vendredi soir et le samedi, mais aussi la circonsision, et enfin les règles alimentaires très strictes (la kasheroute): ces trois points étant tous les trois essentiels dans la Loi juive).
  • D'autres chrétiens vont laisser une grande liberté à chacun, disant que ce n'est pas la Loi l'essentiel mais l'amour (de Dieu pour nous, et ce que ça éveilel en nous). L’apôtre Paul a ainsi choisit d'accueillir les païens en ne leur imposant pas l’application de la Loi juive, abandonnant la circoncision et les règles concernant l’alimentation. Et nous voyons Paul réunir les chrétiens en Actes 20:7 “le premier jour de la semaine”, un dimanche, donc, pour un culte (avec une communion et très très longue prédication).

À l'époque, il y avait un grand respect entre les différentes façons d'être chrétien. Dans une réunion à Jérusalem les apôtres, Jacques, appelé "frère du Seigneur", alors le chef de l'église mère de Jérusalem et plutôt en faveur de la Loi juive, accepte que cette ouverture soit une option possible, et il encourage Paul à continuer dans cette voie (Actes 15, Galates 1:10), d'autres continuant à respecter la Loi juive (sabbat, cisconcision, kasheroute).

La rupture entre les juifs et les chrétiens s’est faite vers 70, quand le temple de Jérusalem sera détruit par les Romains, et que le judaïsme s’est recentré sur une tradition, excluant ces juifs trop libéraux qu’étaient les disciples de Jésus. Les chrétiens respectant la Loi juive vont alors être isolés, dans un sens, face à la foule grandissante chaque jour des chrétiens issus du paganisme et ne respectant pas la Loi juive. Quand un empereur de Rome va devenir chrétien, il maintient au début cette liberté dans le christianisme, et donc cette diversité de théologie, diversité de penser la personne du Christ (soit un Dieu, soit un homme (extrordinaire), soit les deux à la fois), diversité de liturgie et de pratiques. Mais ensuite, il va vouloir (pour des raisons de politique d'empire), imposer une uniformité plus grande. Imposant une théologie (la trinité) et fixant le jour du culte le dimanche pour suivre la majorité.

Mais à toutes les époques, dans toutes les religions et dans tous les courants de pensée (politique, philosophique, psychanalytique...) il y a :

  • des des personnes qui pensent que leur façon de voir est la seule bonne !
  • et des personnes qui reconnaissent qu'il y a d'autres options possibles que la leur.

Vous trouverez donc toujours des chrétiens, malheureusement, pour dire que d'autres personnes ne respectent pas Dieu ni la Bible ni le Christ : ceux qui ne pensent pas ceci, ou au contraire qui pensent cela, ceux qui ne pratiquent pas tel rite de tel façon, ceux qui n'appartiennent pas à telle église, ceux qui prient comme ceci, ceux qui ne sont pas baptisés, pas mariés, pas confirmé comme il faut, et surtout surtout ceux qui ne donnent pas assez de sous à l'église (bien sûr)...

Personnellement, il me semble que la diversité des façons d'être chrétien est une vraie richesse, quand elle est vécue de façon respectueuse des autres.

  • D'abord parce que cela nous aide à ne pas confondre notre point de vue sur Dieu avec Dieu lui-même.
  • Cela nous aide ainsi à nous ouvrir sans cesse plus à l'Esprit de Dieu.
  • Cela ouvre un chemin de sincérité et de liberté, de réflexion personnelle, de prière et d'engagements qui viennent du cœur, non sous la menace de l'église.

Avec mes amitiés respectueuses

pasteur Marc Pernot

Réaction d’un visiteur :

Bonjour,

Je suis adventiste. En guise de rectification par rapport a votre commentaire sur le sabbat, Pasteur Marc Pernot, qui me semble très nuancé, permettez-moi de vous dire que ce n'est pas par préférence que les adventistes observent le sabbat, c'est par obéissance a la loi de Dieu.

Je vous rappelle que le sabbat tout comme le mariage ont été institués dans le jardin d'Eden (Genese 2: 2-3). Cela signifie que le sabbat préexistait au peuple juif. Beaucoup de dénominations protestantes et évangéliques qui font leur culte le dimanche commentent souvent l'erreur d'associer le sabbat au judaisme alors que le sabbat etait consacré des la creation. Jesus tout comme les apôtres observaient le sabbat, et même après sa mort et son ascension. Jésus dit qu'il est le maitre du sabbat (Marc 2: 27). Si Jésus, notre Seigneur, observait et a revendiqué la parternité du sabbat, a plus forte raison, vous et moi qui sommes ses disciples, devrions-nous suivre son exemple. Quand Jésus dit que le sabbat a été fait pour l'homme (le verset n'a pas dit qu'il a été fait pour les juifs sinon pour l'homme), cela signifie que le sabbat est inhérent a la vie de l'homme, et a ce titre, il est appelé a perdurer tant que l'homme existera. D'ailleurs, meme dans le ciel, nous aurons a observer le sabbat (Esaie 66: 22-23).

quoi Jesus quand il prophétisait sur la destruction de Jerusalem, aurait dit aux disciples de prier pour que leur fuite n'arrive pas en hiver ni un jour de sabbat (Mathieu 24:20), pour un événement qui allait survenir plusieurs décennies après sa mort? Juste un peu de discernement...

Pour résumer mes propos, permettez-moi de vous dire de ne pas tomber dans le piege de transgresser la loi de Dieu au profit de vos traditions et préférences. Le sabbat comme tous les autres commandements du décalogue sont immuables et le resteront jusqu’à ce que tout soit accompli (Mathieu 5: 17-18). L'apotre jacques (2:10-12) nous met en garde en disant: quiconque observe toute la loi mais peche contre un seul commandement devient coupable de tous. Cela vaut tant pour les adventistes que pour vous. Moi j'observe le sabbat au même titre que n'importe quel autre commandement, non pas par préférence mais par imitation au Seigneur Jésus et par obéissance a Dieu.

Je vous laisse avec ce verset de David du psaume 139: Sondes-moi oh Dieu et connais mon cœur, regarde si je suis sur une bonne voie et conduis-moi sur la voie de l’éternité.

C'est ma prière de chaque jour.

Bon courage dans le Seigneur.

Réponse d'un pasteur :

Cher Monsieur

Que vous pensiez sincèrement obéir à Dieu en respectant le samedi comme jour de culte, c'est très bien. Si vous pensez que c'est essentiel, il faut le faire.

Seulement, ce serait un peu rapide de juger la foi des autres, comme si les milliards de chrétiens qui rendent un culte à Dieu le dimanche ne respectaient pas Dieu ! 

Bien fraternellement.

pasteur Marc Pernot

Réaction du visiteur :

Cher Pasteur et Frere en Christ,

Je m'excuse si mon commentaire vous a paru etre un jugement. Loin de moi l'intention de juger quiconque. Je suis du genre tolérant et je respecte la foi et les croyances de tout le monde, y compris les athés qui ont droit eux aussi a la grace divine au meme titre que vous et moi, disciples du Christ. Il est vrai qu'il y a des choses qui nous differencient mais nous pouvons en discuter avec tolerance et respect.

Mon commentaire etait plutot une analyse theologique au regard de ce que dit la bible sur le sabbat. J'ai voulu etre objectif dans ma démarche, c'est pourquoi j'ai appuyé chacune de mes allegations avec des textes blibiques explicites.

En effet, ce qui a attiré mon attention dans votre réponse sur le sabbat c'est le fait de dire "que certains chrétiens préfèrent aller à l’église le samedi plutôt que le dimanche, c’est tout à fait leur droit. En realité, nous pouvons et devons adorer Dieu tous les jours de la semaine, mais l'observation du sabbat ce n'est pas une option, c'est un commandement au meme titre que tu ne feras point d'adultere ou tu ne tueras point.

Je vais aussi a l'eglise le dimanche, mais je n'en fait pas un jour d'adoration systematique, car le sabbat a été consacré par Dieu comme jour destiné exclusivement a son adoration, c'est pourquoi il l'a béni et mis a part des la création. Pardonnez-moi de m'etre trop m'attardé sur la question du sabbat, ce que je n'aime pas faire, car le sabbat n'a pas un sens plus elevé pour moi que les autres commandements. Les adventistes y insistent beaucoup dans leur echange avec les autres denominations protestantes, parce qu'en realité c'est le seul point doctrinal qui marque une distinction entre eux.

Enfin, que sous observions le sabbat ou pas, la n'est pas la question comme vous le dites. Je connais des catholiques, des musulmans et memes des non croyants qui sont pieux de coeur et d'esprit. Je crois qu'eux aussi auront la meme part que moi dans la couronne celestiale a l'avenement du Seigneur.

Amitié et Fraternité.

Réponse d'un pasteur :

Re bonjour

La difficulté, c'est qu'en prétendant que votre interprétation de la Bible sur ce point particulier est "objective", de fait vous dites que les autres interprétations n'ont pas lieu d'être.

Et du coup, que vous le vouliez ou non, en exprimant votre opinion de la sorte vous portez un jugement sur les chrétiens dont l'opinion diverge sur ce point avec les adventistes. Vous le dites clairement "l'observation du sabbat ce n'est pas une option". Dire cela est un jugement porté sur les autres chrétiens, disant explicitement qu'ils ne respectent pas la volonté de Dieu, et que le fait d'être adventiste du 7e jour n'est pas une option mais la seule façon possible d'être chrétien. Désolé, mais ce n'est certainement pas être respectueux de la foi des autres chrétiens.

À mon avis il est juste et bon de ne pas confondre son interprétation de la Vérité avec la Vérité elle même, la Vérité avec un grand V (car ce serait se prendre pour Dieu lui-même, en quelque sorte).

Mais comme vous le dites, la grâce de Dieu est pour tous, même pour ceux qui ne respectent pas leurs frères et sœurs dans la foi.

pasteur Marc Pernot

Réaction d’un visiteur :

Bonjour,

Je suis tombé par hasard sur cette page qui m’a beaucoup intéresse. Moi-même Adventiste de naissance, mais à l’esprit ouvert.

Je trouve très regrettable toutes les dissensions au saint du Christianisme. Il est vrai que l’être humain est par nature mauvais, surtout quand il a le pouvoir. On l’a vu après Constantin quand les Chrétiens on obtenu le pouvoir, après avoir été persécuté ils sont devenu persécuteurs. Commettant les pires atrocités au nom d’un Dieu d’amour !...

Il est bien certain que le but de l’observation d’un jour de repos dans la semaine a pour but de rappeler à l’homme que la Création n’est pas l’œuvre du hasard mais d’un Créateur. Exo 20:11 Car en six jours l`Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s`est reposé le septième jour: c`est pourquoi l`Éternel a béni le jour du repos et l`a sanctifié. (Très vraisemblablement, les jours de la création étant des périodes de durée indéterminée)

Cela dit, les arguments avancés par l’auteur de cet article, le pasteur Marc Pernot sont intéressants. Et on pourrait encore apporter d’autres éléments.

La plus part des traductions de la Bibles Chrétienne ont adopté le mot « Dieu » pour remplacer les attributs de la Thora qui sont « Elohîms et le tétragramme imprononçable IHWH (Adonaï) »  Étymologies du mot Dieu (Wikipédia) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dieu Le mot « dieu » vient du latin Deus, lui-même issu de la racine indo-européenne dei- « briller » qui, élargie en deiwo- et 'en dyew-, sert à désigner le ciel lumineux en tant que divinité ainsi que les êtres célestes par opposition aux êtres terrestres, les hommes. Étroitement liée à cette notion de lumière, c'est la plus ancienne dénomination indoeuropéenne de la divinité qui se retrouve dans le nom du dieu grec Zeus dont le génitif est Dios. De la même racine est issue la désignation de la lumière du jour (diurne) et du jour, lui-même (die en latin)

Dans le calendrier, le nom « Dieu » a été donné à un jour de la semaine qui lui est consacré et qui est légalement férié dans les pays à majorité chrétienne, le dimanche, et indirectement, dans plusieurs langues romanes, au jeudi, jadis consacré à Jupiter (http://fr.wikipedia.org/wiki/Dieu)

Il y a donc une certaine logique à adopter comme jour de repos le Dimanche (jour consacré à Dieu) Ce jour étant aussi une commémoration (de la lumière) premier acte de la création.

Pour ma part, j’ai trouvé justifié la remarque de Pasteur Pernot pour un respect mutuel du choix pour le jour de repos.Réponse d'un pasteur :

Réponse d'un pasteur :

Merci pour ces recherches, et pour vos encouragements.
Amitiés

pasteur Marc Pernot

Réaction d’un visiteur :

Bonjour, Ce matin je n’ai pu me rendre à l’église et voulant étudier et approfondir mes connaissances sur Dieu, les doctrines bibliques, j’en suis venue à me demander quand exactement avait été changé le jour de culte. Je fréquente l’église adventiste depuis enfant, mes parents et grands parents étaient adventistes, donc j’ai été baignée dedans depuis petite. En lisant votre réponse, je me suis rendue compte que certaines personnes sont très fermées d’esprit et ne vont pas jusqu’au bout du raisonnement. Je crois fermement au sabbat mais je ne dénigre pas pour autant les personnes qui décident de louer Dieu tout autre jour de la semaine. Nous avons un DIEU UNIVERSEL, et lorsque nous ne comprenons pas cela, je devine que c’est que nous n’avons pas compris qui était réellement Dieu et ce qu’il attendait de nous comme ses disciples. J’ai plaisir à discuter avec des personnes de confessions différentes et à échanger nos points de vue et je suis désolée de voir des personnes, en l’occurrence adventistes du septième jour, affirmer que si l’on est pas adventiste, hé bien on est perdu... NON, et je veux réagir car je ne veux pas que nous soyons stigmatisés et que l’avis de certaines personnes entraîne une généralisation. Dieu est grand, Dieu fait de grandes choses pour tous, chrétiens, musulmans, ou de toute autre confession... L’essentiel est de croire en Dieu, en sa puissance et en son retour... Merci de nous donner la possibilité de nous exprimer, Bien cordialement,

Réaction d’un visiteur :

Bonjour à tous ceux qui liront ma petite pensée, je suis tombée par hasard sur ce blog donc je suis une petite nouvelle et excuser moi si mes propos ne sont pas trés posés... un des principes que je retiens est que dieu est un dieu d'ordre, il a créer le monde et tous ce qui s'y trouve en 6 jours et il s'est reposer le 7 jour. Il n'y a pas de 8ème jour! De plus il n'a pas béni le sabbat par hasard, je ne suis pas du tout d'accord sur le fait que le jour spécial choisis par dieu lui même, peut être pareil aux autres jours de la semaine. Je ne dis pas que c'est uniquement le sabbat qu'il faut passer notre temps à le louer mais c'est tout le temps. Et ce n'est pas aussi simple de le faire...mais c'est un jour qui doit lui être entièrement dédié, réservé puisque lui même l'a mis à part.

Réponse d'un pasteur :

Bonjour

Et merci pour votre réaction.

Bien sûr qu'il n'y a pas de 8e jour, c'est précisément pour cela que cette idée évoque ce temps nouveau qui vient en Christ. Comme le dit Jésus lui-même "l’heure vient, et elle est déjà là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité", et non en s'attachant à un lieu ou à un calendrier. Cette temps, ce n'est plus le temps cyclique des jours, des lunes et des saisons, mais un temps qui est celui de l'éternité maintenant.

C'est là le changement entre l'ancienne alliance, et la nouvelle. Et c'est pourquoi Jésus remet en cause l'importance du Sabbat, et c'est même une des raisons pour laquelle il a été mené à être condamné à mort.

Bien amicalement

pasteur Marc Pernot

Réaction d'un visiteur :

Bonsoir Chers Messieurs,

Je suis moi même adventiste du septième jour et suis tombée par ce que le monde appelle "le hasard" sur votre échange concernant le Sabbat.

Tout d'abord je suis ravie de voir que des échanges cordiaux peuvent s'effectuer entre église et je condamne tout à fait les propos reches  et agressifs concernant les autres églises que la mienne car comme le dit la Bible, Jésus savait que certains préchaient en Son nom sans être de ses apôtres et pourtant cette évangélisation parlait de Jésus, donc faisait avancer sa mission quoiqu'il en soit.

Pour répondre à la première personne:

En effet le Dimanche a été ordonné par Constantin (etc) comme vous l'avez expliqué antérieurement. Jésus est né juif, il observait donc le Sabbat pas à la manière des pharisiens qui faisait peser sur le peuple des lois et des lois qu'eux mêmes ne pouvaient appliqué, mais avec le plus profond respect pour ce jour (que lui même honorait dans les lieux célestes) et la plus grande humilité . Il est à noter que Jésus est crucufié un jour de préparation (la veille du sabbat ) le sabbat était la Pâque et ensuite le premier jour de la semaine (dimanche pour nous) Jésus est rescucité..MEME DS SA PROPRE MORT JESUS A OBSERVE LE SABBAT! Merveilleux!!!

En effet, les adventistes rejoignent Dieu dans les églises pour commémorer un jour spécial, pas n'importe lequel!! Mais  celui que Dieu lui même a observé après avoir créé  la Terre la mer les sources d'eaux et tout ce qu'ils contiennent. C'est un jour béni par Dieu lui même (relire genèse 1 et 2) C'est un jour donc de contemplation , de fraternisation où on a la possibilité grâce à Dieu de se couper de la vie séculière de faire un arrêt et de se RESSOURCER avec tout l'amour que Dieu nous donne à partager en famille, entre amis, et quand on le peut, tout cela se déroule en pleine nature,  LA CREATURE au milieu même de LA CREATION! on étudie, on prie ,on chante, on se repose en échange ... Bref, un vrai moment empli de bénédiction, !!

Ce jour a été mis à part donc dès la Genèse mais également parce que Dieu l'a nommé : "SABBAT" est le seul jour nommé par Dieu , les autres ont été "laissés à la charge" de l'Homme.. N'est ce pas merveilleux et encore une raison particulière d observer ce jour de sabbat..???

De plus Exode 20 nous donne la possibilité de connaitre par les tables de la Loi que Dieu a écrit lui même : LES DIX COMMANDEMENTS dont le quatrième nous dit "SOUVIENS TOI" du jour du repos pour le Sanctifier, tu travailleras six jours et tu feras TOUT ton ouvrage, mais le septième est le sabbat !! Tu ne feras aucune oeuvre: ni toi ni ton fils ni ta fille ni l'étranger qui est dans tes portes(...) CAR en six jours Dieu a crée la terre la mer les sources d'eau... le "SOUVIENS -TOI" ... ne serait ce pas un présage que l'homme laisserait Satan tromper la nature humaine .. Souviens toi est ici une force.. le seul commandement écrit à l'impératif...

Ensuite, C'est une chose de dire que ce soit le samedi ou le dimanche ou même le mardi... Mais je crois que là, Dieu est clair: pas un seul iota de la parole de Dieu ne changera jusqu'à son retour!!

Il est important de lire et d'étudier la Parole de Dieu pour la comprendre la mettre en pratique et lui donner toute l'importance qu'elle a, aux yeux des Hommes mais SURTOUT aux yeux de Dieu.

Que l'Esprit Saint vous éclaire dans chacune de vos questions cher Monsieur et cher Pasteur et qu'Il vous garde

Emilie adventiste du Septième jour ,

Réponse d'un pasteur :

Bonsoir et merci pour cette réaction.

Juste une chose ou deux : ce n'est pas Constantin qui a inventé de mettre le culte le dimanche, comme je le mets dans ma réponse, cela existait déjà du temps de l'apôtre Paul qui en connaissait un brin en ce qui concerne le Sabbat, et le rapport à la Loi de Moïse (Actes 20:7 où Paul réunit les fidèles pour un culte “le premier jour de la semaine”).

Ensuite, encore une fois de la part des adventistes, vous n'avez pas l'air de rendre possible qu'il soit fidèle à Dieu de choisir de faire le culte le dimanche. Cela fait passer les adventistes pour des chrétiens méprisants pour la foi de leurs frères et sœurs chrétiens, même de la part d'une personne apparemment très polie et humaine comme vous ce qui rend la chose encore pire que si c'était manifestement écrit par une personne excitée et haineuse. Votre réponse a l'air de venir d'une personne profondément gentille mais a qui l'on a tellement répété que son église est la seule à être fidèle que vous ne pouvez plus faire autrement que de penser que la multitude des autres chrétiens se perdent à faire autrement que dans votre église, qu'ils n'écoutent pas la parole de Dieu...

Amitiés fraternelles en Christ

pasteur Marc Pernot

Réaction d'un visiteur

Je pense tout simplement qu’il ne faut pas pas juger telle ou telle religion, mais certains propos sont vraiment dubitatifs . 

Un bon chrétien, celui qui dit avoir foi en Dieu, n’irait certainement pas juger les autres religions, ou la blâmer en disant que d’autres chrétiens sont dans le mauvais chemin, car eux ne sont «  soit disant »  pas dans LA Vérité de Dieu.
 Qui sommes-nous pour en juger ?  
Je n’ai jamais rien eu contre la religion adventiste, mais  je me pose beaucoup de questions quand je lis certains propos … 

Vous méprisez en silence, quelque part au fond de vous, notre religion qui est celle de chrétien catholique. 
Vous ne la méprisée peut-être pas au sens propre du terme,  de vive voix ou en nous insultant,  mais la façon dont vous dîtes les choses le montre clairement.
 
Une seule bonne raison, depuis le début Monsieur le pasteur  a toujours dis « que la diversité des façons d'être chrétien est une vraie richesse, quand elle est vécue de façon respectueuse des autres. »

Pourquoi cherchez-vous donc toujours à démontrer que VOUS obtenez la vérité, que VOUS êtes obéissant de la loi de Dieu. Cela voudrait dire tout bas que nous catholiques chrétiens, sommes dans le mauvais chemin ? Vous prétendez qu’il ne faut pas vénérer des statues comme nous le faisons dans nos églises, ou que Marie, Joseph n’existent pas, qu’aucune prière ne leur a été dédiée. 

 J’aimerais vous dire, avant tout, que nous ne vénérons aucunes statues, ce sont des représentations BIBLIQUES, qui a t-il de mal ? Beaucoup nous compare aux païens... Alors je vous invite à regarder la définition dans le dictionnaire. Pour ce qu’il en est de Marie ou de Joseph, ils ont une importance capitale, fondamentale, pour nous et cela relate de notre bible, bien que cela vous déplaise, nous gardons nos croyances, comme vous gardez les vôtre, dans le RESPECT.  

Dans la vrai vie, que je puisse dire, je me demande bien où est passé le mot RESPECT : 
« On vous  a tellement répété que  votre  église est la seule à être fidèle que vous ne pouvez plus faire autrement que de penser que la multitude des autres chrétiens se perdent à faire autrement que dans votre église, qu'ils n'écoutent pas la parole de Dieu… »
 
Je ne veux pas généraliser, loin de là, j’essaie juste de comprendre, comprendre ce que je vois par mes propres yeux en réalité, vous essayez par tous les moyens  de prouver que vous obtenez LA VÉRITÉ :  vos pasteurs viennent chez nos familles, parfois même brisées,  jusqu’à en mettre le doute sur la foi de ceux qui en sont les plus faibles, trouvez-vous cela normal ? Normal d’éprouver, de remettre la foi d’une personne en question quand on se «  qualifie de bon chrétien »  surtout quand celle-ci est au plus bas, pour en faire profit… 

 Je pense que non. Nous n’essayons  pas d’enlever une personne à sa religion pour prouver que la notre est la meilleure, en lui montrant je ne sais combien de textes, ou en démontrant de quelque manière que se soit, qui a tort  ou qui a raison.  

 Est-ce cela  « L' obéissance à la loi de votre Dieu. » ? 

Réaction d'un visiteur

Bonjour :-)

J'ai pas grand chose a dire. Mais Dieu ne voit pas la religion

Mais l'important c'est d'avoir un coeur pur et propre. Il suffit de preparer sa foi. Priez. Demandez pardon. Dieu voit le coeur :-)

Les commentaires ne sont plus permis pour cette question
(après avoir reçu pendant des années de multiples commentaires haineux et menaçants)
la dernière réaction prise en compte servira ainsi fort heureusement de conclusion...

triangle aller en haut triangle

question
précédente
triangle liste triangle suivante
poser une question

L'Oratoire du Louvre et Paris

L'Oratoire du Louvre et Paris