Question de visiteur & réponse proposée. Ces questions et réponses ont été rendues anonymes
en changeant quelques détails (prénoms, ville, âge exact, profession...).

question
précédente
triangle liste triangle suivante

 

Jésus est il froid ou plein de sentiments ?

Bonjour,

Je m'interroge lorsque j'entends des gens me dire qu'ils cherchent (voir qu'il faut chercher) à ressembler à Jésus car il s'est sacrifié pour nous. Je me demande dans quelle mesure Jésus, en acceptant d'être crucifié, n'a pas fait un acte d'obéissance envers Dieu plutôt qu'un acte d'amour et de sacrifice pour nous.

Cela peu paraître choquant, mais l'image que j'ai de Jésus-Christ est celui d'un chargé de mission d'évangélisation, qui à de rares exceptions (en particulier Lazare), ne s'embarrassait de sentiments.

En espérant que vous pourrez m'éclairer sur ces conceptions qui ne sont pas vraiment claires dans mon esprit.

o0o

Vous avez raison, l'amour dont il est question ici n'est pas une question de sentiments mais de préoccupation, de conscience du droit de l'autre à exister, au même titre que moi. On n'a pas, ou rarement de sentiments particulièrement chaleureux pour son ennemi, pourtant le Christ nous recommande de l'aimer.

Mais peut-être que c'est la traduction qui est mauvaise et qu'il faudrait plutôt écrire que le Christ nous propose de lui vouloir du bien.

Par ailleurs, oui, Jésus avait des sentiments amicaux pour certaines personnes particulières, pour Lazare, Marthe et Marie, Jean, le "jeune homme riche"...

Mais il avait aussi des sentiments pour "la foule" selon ces textes qui nous disent que Jésus est "pris aux entrailles" pour la foule (Mt 9:36; 14:14; 15:32; Mr 6:34; 8:2), cette expression concerne explicitement les sentiments, pas seulement l'obéissance à sa propre mission.

Amicalement

pasteur Marc Pernot

 

réagir sur ce sujet
question
précédente
triangle liste triangle suivante
poser une question

L'Oratoire du Louvre et Paris

L'Oratoire du Louvre et Paris