Question de visiteur & réponse proposée. Ces questions et réponses ont été rendues anonymes
en changeant quelques détails (prénoms, ville, âge exact, profession...).

question
précédente
triangle liste triangle suivante

 

Je suis profondément athée et contre les religions, mais j’épouse un protestant ?

Bonjour,

Je vous écris car je me pose des questions.

Mon ami et moi nous marions l’année prochaine.

Je suis catholique, j’ai été baptisée, j’ai fait ma première communion, mais tout cela contre mon gré puisque ce sont mes parents qui l’ont exigé. Arrivée à l’âge où l’on commence à réfléchir sur soi, j’ai décidé de tourner le dos à la religion, étant profondément convaincue qu’aucun Dieu n’existe, sous quelque forme que ce soit. Je suis donc profondément athée, et très critique vis-à-vis de toutes les religions.

J’ai rencontré mon ami, qui est protestant. Il n’est pas pratiquant, mais il est croyant. Lorsque la question du mariage s’est imposée à nous comme une évidence, nous nous sommes heurtés à une barrière de taille : mon incroyance. Je ne veux pas me marier à l’Eglise, qu’elle soit catholique ou réformée.

Parce que le mariage est fait de concessions, j’ai décidé, en toute connaissance de cause, d’accorder à mon ami la bénédiction nuptiale dont il a besoin.

J’en viens donc à mon problème : comment envisager la préparation à cette bénédiction avec un pasteur ? Dois-je lui cacher mon aversion pour les religions ? Dois-je lui en parler ouvertement ? Comment concilier mes croyances intimes avec celles du pasteur et de mon ami ?

Je vous remercie d’avance pour votre aimable réponse !

Bien à vous,

o0o

Bonjour mademoiselle

Oui, bien entendu, vous pouvez dire au pasteur que vous êtes athée, il ne devrait pas prendre ça mal, on a le droit. Régulièrement, nous organisons des cérémonies de mariages entre une personne chrétienne et une personne athée. Je ne sais pas ce que proposera le pasteur qui est à côté de chez vous, mais dans ce cas, je propose au couple de choisir des textes bibliques et des textes philosophiques qui permettent de témoigner de ces deux cheminements. Je trouve ça intéressant, plus tôt complémentaire et riche de bénéficier ainsi de deux approches différentes.

Il peut quand même arriver que vous tombiez sur un pasteur un peu coincé, normalement, dans l’église réformée le risque n’est pas trop trop élevé, vous pourriez alors aller voir une autre paroisse protestante un peu plus loin (voir http://www.eglise-reformee-fr.org ).

Cela dit, oui, parlez lui de votre aversion des religions. Il y a de bonnes raisons de trouver les religions critiquables, fautives, voire criminelles parfois (hélas), mais on peut dire la même chose de la politique, de la démocratie, de la philosophie ou de la science, on pourrait en dire autant de la vie en elle même... Il serait donc dommage de ne pas prendre en compte le fait qu’il existe également de très bonnes choses en tout cela, non ?

Bonne route à tous les deux.

pasteur Marc Pernot

 

réagir sur ce sujet
question
précédente
triangle liste triangle suivante
poser une question

L'Oratoire du Louvre et Paris

L'Oratoire du Louvre et Paris