Question de visiteur & réponse proposée. Ces questions et réponses ont été rendues anonymes
en changeant quelques détails (prénoms, ville, âge exact, profession...).

question
précédente
triangle liste triangle suivante

 

J’ai du mal à trouver la paix après une aventure avec un homme qui ne m’aimait pas ?

Bonsoir Pasteur,

Je me permets de vous contacter pour avoir des réponses sur certaines questions auxquelles je me pose. Je suis chrétienne évangéliste âgée de 28 ans, je suis pratiquante.Les versets du livre de corinthiens sur la fornication m'avaient toujours guidée sur la préservation de mon corps et l'attente du mariage.Mais l'attente dans le célibat se faisant longue, j'ai succombé à la tentation. J'ai accepté d'avoir une relation sans engagement avec un homme.Il m'avait certifiée dès le départ qu'il ne voulait pas m'épouser car il ne m'aimait pas, j'ai accepté ces conditions. Malheureusement, je me suis retrouvée enceinte quand il a décidé de mettre terme.Je ne vous cache pas que j'espérais qu'il m'aimerait car je l'aimais. Je lui ai dit l'état dans lequel je me trouvais aussitôt il a informé ses parents, ses amis de notre relation sans parler de la grossesse, et il m'a promis monts et merveilles, mariage, une ribambelle d'enfants car il était très heureux.Le salaire du péché étant la mort j'ai fait une fausse couche à 2mois et demi, cela a été très douloureux physiquement que mentalement car c'était la première fois que je tombais enceinte. Tout de suite après cet incident il a commencé à se montrer très distant et à me répéter sans cesse qu'on pouvait rompre d'un moment à l'autre, alors j'avais l impression qu'il se forçait et profitait encore sexuellement de moi.Alors j'ai pris mon courage à deux mains malgré les sentiments que j'avais de rompre la relation, il m'a avouée que j'avais le discernement et que j avais compris qu il ne m aimait pas et ne m aimerait jamais et qu il voulait simplement prendre ses responsabilités vis à vis de l enfant qui serait venu au monde.

Aujourd'hui après deux mois et demi de séparation, je me dis l'avoir pardonnée mais je n arrête pas de penser à lui et de me demander comment se fait il que DIEU m'ait permise de rencontrer une personne égoïste et sans scrupules? je reconnais ma part de responsabilité dans l'histoire mais je prie pour lui pour qu il soit délivré, mais en même temps j ai de la peine pour lui car je pense qu il lui arrivera un malheur, mais je me demande si je pense ainsi n'est ce pas que je ne lui ai vraiment pas pardonné et cherche à me venger? je n arrête pas de revoir ses photos et me demander ce qu il fait.Alors aujourd’hui j ai demandé à DIEU "pourquoi ne l oublie je pas?" comment poursuivre ma route? suis je inconsciemment habitée par la haine et la vengeance? une chose est sure c est que je ne veux plus aucune relation ou contact avec lui. Je me demande pourquoi a t il fait cela? est ce qu il était possédé par le diable? il m a poussé à me demander si les hommes ne voyaient en moi qu un objet sexuel? il m arrive de penser inconsciemment que justice soit faite et qu'il paie comme j ai souffert lors de ces douleurs affreuses d avortement...

Je veux tout oublier malgré le pardon qu il m"a demandée je ne le crois pas sincère. Tout ce que je veux c'est oublier jusqu à son existence et vraiment tourner la page.Au fond de moi j'ai l impression qu il a abusé de ma confiance et que la justice n'est pas faite, et je veux que DIEU fasse justice car je ne suis pas en paix, est ce normal?

Aidez-moi, merci.

Que DIEU vous bénisse!

o0o

Bonjour

Ma pauvre, vous êtes mal tombée, oui. Il y a des personnes qui sont égoïstes et qui profitent des autres sans vergogne. C'est triste.

Mais il ne faut vraiment pas imaginer que c'est Dieu qui vous punirait en vous envoyant de la souffrance et de la mort. Dieu n'est pas comme ça, évidemment, c'est ce que l'on voit en regardant Jésus-Christ vivre, il n'est pas du genre à blesser les gens.

La question est de limiter la portée de ce mal. Mis la blessure que vous avez subie est comme toute blessure physique ou morale, cela prend du temps pour cicatriser, d'autant plus de temps que la blessure est profonde et étendue. Il est donc normal que vous ayez encore de la souffrance, de la colère et du mal à pardonner. C'est normal, c'est même sain car c'est une façon de dire non à ce qui ne devrait pas être. Mais il faut que les blessures cicatrisent le mieux possible.

Pour les petites blessures morales, nous nous en sortons facilement par nos propres forces, avec plus ou moins de temps, avec un peu de réflexion, de discussion avec de bonnes personnes, un peu de temps. Dans le cas de blessures morales plus graves, c'est très difficile. L'aide de Dieu est un grand secours dans tous les cas, mais dans les cas difficiles, quand il faut un miracle, une résurrection,l'aide de Dieu est la seule façon de trouver une certaine paix. Dans bien des cas, l'aide de Dieu peut faire que nous sortions même grandis de cette période difficile, même s'il reste souvent des traces, des cicatrices.

Surtout, ne culpabilisez pas trop de cette histoire, de cette difficulté aussi à la surmonter. Dieu ne vous en veut pas, il est l'appui fidèle qui vous aidera, peu à peu, à pouvoir avancer dans la paix.

Pour ce qui est de "faire justice", oui, vous avez raison, laissez cela à Dieu, comme le propose l'apôtre Paul (Ro 12:19)

Avec mes amitiés

pasteur Marc Pernot

 

réagir sur ce sujet
question
précédente
triangle liste triangle suivante
poser une question

L'Oratoire du Louvre et Paris

L'Oratoire du Louvre et Paris