Question de visiteur & réponse proposée. Ces questions et réponses ont été rendues anonymes
en changeant quelques détails (prénoms, ville, âge exact, profession...).

question
précédente
triangle liste triangle suivante

 

Église, Bible et homosexualité ?

Bonjour,

Je veux bien que votre église réagisse le plus tôt possible sur la question de l’acceptation d’un homo au même titre que les autres personnes.

Toutefois je trouve une contradiction au sujet de l’homosexualité dans nos textes saints : la bible ne condamne pas les homosexuels, alors que St Paul, les juge sans miséricordes, en disant qu’ils seront jetés a l’enfer. Quel texte adopter ?

o0o

Oui, je comprends votre déception sur l’attitude actuelle de notre église concernant les homosexuels (pasteurs, bénédiction d’union).

Notre église a un fonctionnement démocratique, et c’est ainsi que sont prises les décisions concernant les grandes orientations concernant le recrutement des pasteurs, mais aussi de l’organisation des cérémonies religieuses.

L’église est composée de personnes bien réelles avec leurs points de vue qui sont en partie inspirés par Dieu, mais qui sont également en partie marqués par leurs préjugés, leur culture, leurs craintes... les choses avancent ainsi souvent lentement.

Pour ce qui est de la place des homosexuels dans les églises protestantes, cela a avancé dans presque toutes les églises protestantes d’Europe et d’Amérique du Nord, qui acceptent depuis plusieurs années de bénir les couples homosexuels, et qui acceptent de nommer une personne pasteur indépendemment de son orientation sexuelle. Mais pour une raison mystérieuse, la situation n'a pas évolué en France. Plus précisément, il semble que ce soit l’institution qui n'avance que lentement, car pour ce qui est des églises locales, je crois que l'on peut dire qu’aujourd’hui les homosexuels sont vraiment acceptés comme paroissiens dans nos églises réformées de France.

Il est très délicat d’appliquer au pied de la lettre les principes moraux de tel ou tel texte biblique, car ils ont été écrits dans un certain contexte. Par exemple, il y a des passages qui commandent de lapider les femmes adultères, ou même de lapider les enfants qui ne respectent pas leurs parents. C’est absolument impensable, évidemment. Car Jésus nous dit par ailleurs d’aimer notre prochain, et lapider quelqu’un ne va pas trop dans ce sens. Vous avez donc raison, tout dépend de ce que l’on choisi comme texte fondamental dans la Bible, et c’est ensuite à partir de ce texte que l’on choisit (ce qui est très personnel, évidemment), que l’on va chercher à interpréter les autres textes pour en faire une lecture qui soit cohérente avec notre référence. Par exemple dans le cas de l’adultère, ce n’est pas telle personne qui a commis un adultère que l’on va chercher à tuer, si l’on respecte le commandement de Jésus d’aimer notre prochain, mais au contraire, nous essayerons de faire disparaître, dans le monde et en nous-mêmes, ce qui est infidèle, trompeur, obsédé...

Pour ce qui est de l’homosexualité, c’est encore une autre question, car on peut être homosexuel et fidèle, plaçant en Dieu son espérance, respectueu et dévoué dans le service des autres, ayant une façon de vivre constructive...

Cordialement

pasteur Marc Pernot

 

réagir sur ce sujet
question
précédente
triangle liste triangle suivante
poser une question

L'Oratoire du Louvre et Paris

L'Oratoire du Louvre et Paris