Question de visiteur & réponse proposée. Ces questions et réponses ont été rendues anonymes
en changeant quelques détails (prénoms, ville, âge exact, profession...).

question
précédente
triangle liste triangle suivante

 

Comment reconnaître un bon mari
si l’on ne doit pas juger ?

Bonjour,

Je suis une protestante pratiquante. J’ai eu mon baptême à 18ans, aujourd’hui j’ai 30 ans. La religion a toujours été un antidépresseur pour moi, grâce à la foi que j’accorde à DIEU. Je jurai jusqu’après mon baptême d’attendre le mariage avant de dévoiler mon corps, malheureusement ne trouvant aucun homme qui accepte ce genre de relation, je me suis tournée vers un religieux. Cet homme était protestant comme moi, il m’a assurée que Dieu nous pardonnait nos péchés et que l’on pouvait se le permettre. Ce fut une confusion en moi, j’ai perdu ma virginité de façon douloureuse, cela a crée un traumatisme émotionnel car cet homme couchait avec des filles vierges naïves. L’ayant découvert j’ai été très affectée et j’ai arrêté de m’intéresser à ma vie sentimentale en me consacrant durement aux études. Puis un jour j’ai rencontré un homme fidèle mais déséquilibré, je ne l’ai su quand j’ai vu qu’il prenait des médicaments tous les jours, ces médicaments étaient des anti dépresseurs et il avait la fâcheuse habitude de toujours gronder pour se faire comprendre. J’ai refusé tout rapport sexuel avec lui avant le mariage. Alors il m’a demandée en mariage, mais sa mère s’opposait d’après lui à cause de nos différences de couleur de peau. Elle était hypocrite avec moi. Elle m’a dit qu’elle demandait pour son fils une séparation des biens, et qu’en cas de divorce je ne recevrai rien, et tout ce qui importait était les petits enfants. J’ai soupçonné une sorte de manipulation, alors j’ai voulu réfléchir et il a annulé le mariage.

J’en ai souffert et plus tard j’ai rencontré un homme par internet. Cet homme m’imposa qu’il fallait que l’on ait des rapports sexuels pour l’équilibre du couple, je lui ai expliqué ce que j’ai traversé et il m’a demandée de faire des efforts pour lui, ce que j’ai fait. Nous avons emménagé ensemble après insistance de sa part. Il m’humiliait devant ses amis à la moindre occasion en me disant que c’est hilarant et n’arrêtait pas de me dire que tout n’est pas acquis et qu’un jour notre relation sera fini. Au moment où j’ai découvert que j’avais des difficultés de conception et que j’avais une tumeur qui se développait, il m’a laissée tomber sans pitié en m’humiliant de plus belle, en m’insultant et en abusant sexuellement de moi. En me disant simplement que nous ne sommes pas faits pour être ensemble.

Aujourd’hui je vis seule en demandant à DIEU pourquoi ai- je rencontré ces personnes qui ont profité de moi et jeté comme une chaussette sale alors que j’ai été franche respectueuse avec eux. Ma question est donc, dois-je choisir mon futur mari en fonction des critères et de valeurs véritables chrétiennes appliquées ? Lorsque j’étais dans ce choix, l’on disait de moi être une fille difficile et une personne qui juge alors qu’il est écrit dans la bible « ne pas jugez point ». Répondez-moi sur comment reconnaître le bon mari que DIEU m’enverra car je continue à garder la foi.

Merci de votre réponse

o0o

Chère Madame,

Vraiment, je compatis, vous avez été bien malmenée, et même maltraitée.

Dieu n’est pour rien, évidemment, dans ces rencontres malheureuses, dans cette violence, dans ces mensonges. Dieu ne viole pas, lui les gens, c’est à dire qu’il n’entre pas de force dans la tête des gens pour piloter leurs actes et leurs pensées.

Et oui, bien sûr, il faut absolument choisir votre mari sur des critères de valeurs fondamentales partagées. Qu’importe ce que disent les gens autour de vous. Il vaut mieux passer pour une fille difficile, il vaut mieux être seule que de vivre avec ces horribles hommes qui vous ont traitée ainsi.

Quand la Bible dit de ne pas juger, cela ne veut pas dire que l’on doive être naïf et laisser faire le mal aux méchants. Cela veut dire que l’on ne doit pas se mettre à la place de Dieu pour décider qui devrait être sauvé ou non. Cela veut donc dire qu’à priori, tout homme, même le méchant, ne doit pas être considéré comme une chose que l’on peut détruire. Mais l’on peut bien sûr voir le mal que fait une personne, voir la méchanceté qu’il y a dans une personne. C’est utile d’abord pour éviter dans la mesure du possible d’aider les victimes passées et protéger d’éventuelles victimes futures (en particulier quand ce serait nous-mêmes). C’est utile aussi pour essayer de le faire progresser, si on en a la possibilité et la force (on n’est pas obligé de se prendre pour Jésus Christ, chargé de sauver le monde entier).

Donc, oui, il faut absolument bien ouvrir les yeux avant de se mettre en couple avec quelqu’un, et encore plus pour faire un enfant avec lui.

Bonne route et amitiés très fraternelles

pasteur Marc Pernot

 

 

réagir sur ce sujet

question
précédente
triangle liste triangle suivante

poser une question

L'Oratoire du Louvre et Paris

L'Oratoire du Louvre et Paris