Prédestinationun homme, perplexe dans des flots, s'interroge

Cette notion a eu une certaine importance dans l'histoire de la théologie, particulièrement au XVIe siècle. Certains théologiens ont tellement voulu insister sur la puissance de Dieu qu'ils ont soutenu que si un homme se perd c'est qu'il était " prédestiné " à se perdre, Dieu l'ayant décidé ainsi par avance, comme il décide de sauver ceux qu'il a " prédestinés " au salut.

Du point de vue théologique cette notion est assez épouvantable si l'on pense que certaines personnes seraient ainsi totalement rejetées, et que finalement nous ne sommes que des pions dans la main de Dieu. Ce serait assez contradictoire, à mon avis, du Dieu que révèle Jésus-Christ.

Suite du texte...

pasteur Marc Pernot

Vous pouvez participer au débat en faisant part de vos remarques et questions.
Vous trouverez d'autres pistes de réflexion sur les pages de questions/réponses.
Et en quelques mots, les premières notions de théologie

 

 

Carl Spitzweg - Le rat de bibliothèque