Pardonun homme se décharge au pieds de la croix

Le pardon de Dieu est total dans l'Évangile, c'est déjà une bonne chose à noter. Notre façon de vivre a évidemment une importance majeure, mais nous voyons souvent Jésus faire la distinction entre l'acte mauvais et celui qui l'a commis. Dieu a de la haine pour le péché mais de l’amour pour le pécheur. Dieu rejette la méchanceté, mais il accueille le méchant et désire l’aider à le devenir moins. C’est ça le pardon : ce n’est pas oublier la faute, mais c'est ne pas confondre le mal et celui qui en est l'auteur, c'est vouloir du bien même à l'auteur du mal.

Dans la prière essentielle qu'il nous propose, Jésus demande dans une même phrase "Notre Père, pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés". Effectivement, le pardon de Dieu et le pardon que nous donnerions aux autres sont étroitement liés, mais ce n'est pas un chantage de la part de Dieu, bien entendu, comme si son amour était moins généreux que le nôtre. Mais en nous reconnaissant comme pécheur et au bénéfice du pardon de Dieu peut-être que ça pourrait nous donner l'envie de pardonner à notre tour, sait-on jamais ? Mais en réalité, je crois que Jésus nous propose de demander les deux à Dieu dans le Notre Père : le pardon de Dieu, et le pardon que nous pourrions donner aux autres.

C’est vrai qu'il est parfois impossible à nos forces humaines de pardonner ni même d'avoir envie de pardonner. Il est donc essentiel que Jésus ne nous dise pas " tu dois pardonner ", mais qu'il nous propose de le demander dans la prière, et que ce soit associé au pardon de Dieu. Le pardon est un domaine dans lequel il nous faut apprendre à grandir petit à petit, et il nous faut absolument l’aide de Dieu pour cela. Heureusement que le pardon n'est pas un commandement. Imaginez par exemple une maman dont l'enfant a été abîmé par un homme. Non seulement elle souffre avec son enfant, mais en plus elle est naturellement chargée de ressentiment contre le malade qui a commis cet acte. Il serait désastreux de lui dire " il faut pardonner " car cela ajouterait encore à son fardeau la culpabilité de ne pourvoir pardonner.

Suite du texte...

 

1 Matthieu 6:12

2 Luc 17:4

3 Jean 8

4 Luc 15

5 Luc 23:34-43

pasteur Marc Pernot

Vous pouvez participer au débat en faisant part de vos remarques et questions.
Vous trouverez d'autres pistes de réflexion sur les pages de questions/réponses.
Et en quelques mots, les premières notions de théologie

 

Carl Spitzweg - Le rat de bibliothèque