Mortdes personnes pleurent une personne enterrée

Désolé de parler de la mort, c’est vrai que " ça ne se fait pas " et que ce n’est pas drôle, mais il n’est pas inutile d’ouvrir les yeux sur cette réalité. Car notre mort nous pose une question intéressante : nous n'avons qu'un temps limité à vivre, que voulons-nous faire de ces quelques courtes années que nous avons devant nous ? C'est comme si nous étions pour trois jours seulement dans un pays étrange et merveilleux que nous ne traverserons qu'une seule fois dans notre vie, que voudrions-nous faire de ces quelques heures que nous avons devant nous, quelle personne rencontrer, que faire et quel cadeau laisser là-bas ? Cela mérite réflexion, et cela nous aidera bien d'avoir des indications pour mieux choisir ce que nous voulons choisir. Nous souvenir que nous ne sommes pas éternel est ainsi une bonne chose pour ne pas passer à côté.

Mais il y a une autre mort dont nous pouvons prendre conscience : le manque de vie spirituelle. Là aussi, prendre conscience de cette réalité n'est pas triste, mais utile, afin de naître enfin, ou de naître un petit peu plus et de grandir dans cette dimension. C'est d'autant plus facile qu'il suffit pour cela de nous ouvrir à ce quelque chose qui vient de Dieu et qu'il ne demande pas mieux de nous offrir. C'est ce que dit l'Évangile quand il nous dit que Christ est la résurrection et la vie (voir les articles sur ces deux mots). Vivre dans l'égoïsme, coupé de Dieu et des autres, c'est être à moitié mort, et condamné à mort. Ressusciter c'est s'ouvrir à la vie et aimer enfin. Et même vivre pour toujours.

L'Évangile nous annonce qu'en Christ, la mort est vaincue. Bien entendu, la mort physique continue à frapper, mais elle n'est pas la fin de tout. Il y a une dimension de la vie humaine que la mort n'atteint pas, la vie éternelle. En Christ, les puissances de mort reculent, en particulier l'indifférence, le manque de foi, le manque d'espérance...

Cela n'empêche pas que cette mort physique soit un drame, surtout quand elle est prématurée. Car la vie de notre corps, en ce monde, est en réalité une véritable bénédiction pour nous et pour ceux qui nous sont proches.

La mort de ceux que nous aimons est très difficile à vivre. C'est normal, et il est important de soutenir ceux qui sont dans le deuil. Mais la mort ne diminue en rien la valeur à nos yeux de celui dont le corps a cessé de vivre, et nous pouvons continuer à être en relation avec lui par l'amour.

Parfois, une personne se suicide. Ce n'est jamais une bonne chose pour plein de raisons :

  • C'est exagéré. Les choses évoluent avec le temps, il est donc vraiment dommage de prendre une option aussi définitive. Des difficultés peuvent sembler insurmontables à un moment donné ou quand on n'a pas le moral, mais plus tard il en serait autrement.
  • C'est gâché. La vie est faite pour être vécue, explorée. La vie est faite pour être source de bénédictions, ce n'est pas sympa de se défiler. On peut se creuser la tête (avec l'aide de Dieu) pour trouver quelque chose de positif à faire, le suicide n'en fait pas partie.
  • Ce n'est pas gentil. La mort de quelqu'un que l'on aime nous fait souffrir, cela montre que nous ne sommes pas le seul concerné par notre propre mort. Le suicide d'un proche est particulièrement dur à vivre.

Mais le suicide est souvent la conséquence d'un trouble psychologique qui fait que la personne n'est pas totalement libre de son choix. Il n'y a pas alors forcément de " raison ", c'est simplement bien triste, sans que ce soit la faute de l'un ou de l'autre.

Paul converti sur le chemin

Marc Pernot

Vous pouvez participer au débat en faisant part de vos remarques et questions.
Vous trouverez d'autres pistes de réflexion sur les pages de questions/réponses.
Et en quelques mots, les premières notions de théologie

 

Articles du dictionnaire

Adam et Ève, Alléluia, Alliance, Amen, Amour, Amoureux, Ange, Animaux, Apocalypse, Apôtre, Argent, Baptême, Bénir - Bénédiction, Berger, Bible, Bien, Blasphème, Chair, Christ, Communion, Confession de foi, Confirmation, Conversion, Création, Croyant, Culte, Désert, Diable, Dieu, Doute, Église, Enfant, Enfer, Eschatologie voir Parousie, Espérance, Esprit, Éternel, Éthique, Évangile, Évolution voir Création, Expiation, Fils & Fille, Fin du monde voir Parousie, Foi, Fraternité, Frères et Sœurs, Gloire, Grâce, Humains voir Animaux, Intelligence, Jésus, Jugement, Justice - Justification, Liberté, Mal, Marche, Mariage, Messie voir Christ, Ministère, Miracle, Miséricorde, Morale voir Éthique, Mort, Mystère, Œcuménisme, Oint voir Christ, Paix, Pâques, Parabole, Paraclet voir Esprit, Paradis, Pardon, Parole de Dieu, Parousie, Péché, Prédestination, Prêtre, Prière, Prochain, Prophète, Protester, Protestant, Providence, Psaumes, Puissant, Réforme, Religion, Repentance voir conversion, Repos, Résurrection, Retour du Christ voir Parousie, Révélation, Royaume de Dieu voir Paradis, Sacré, Sacrement, Saint, Sainte-Cène voir Communion, Salut, Sentiment religieux, Service voir Ministère, Sexe voir Chair, Souffrance voir Mal, Tentation, Théologie, Trinité, Vérité, Vie éternelle, YHWH voir Éternel, Z.

 

Carl Spitzweg - Le rat de bibliothèque