Jugementun homme relève un miséreux

On a pu avoir peur du jugement de Dieu. On a malheureusement fait peur aux gens avec cela dans le but (louable) de les amener à se tourner vers Dieu, mais ce moyen n’est pas compatible avec le message central de l'Évangile.

Jésus-Christ, par ses paroles mais également par chacun de ses actes, nous assure que Dieu regarde avec bienveillance l'être humain. Il n'y a donc rien à craindre de son jugement, parce que le jugement de Dieu c'est l'amour. Qu'est-ce que c'est qu'aimer ? C'est avoir un regard positif sur l'autre et lui vouloir du bien. C'est une façon de regarder qui retient ce qu'il y a de beau, de merveilleux et de vivant dans une personne, en passant par-dessus ce qui ne va pas trop bien. Aimer quelqu'un c'est voir aussi les progrès qu'il pourrait faire et être prêt à l'aider pour cela. Une telle attitude est courante entre les personnes. Dieu est le premier à aimer, le seul à le faire parfaitement. Le jugement de Dieu est de la bienveillance active, qui voit le bien, qui espère et cherche à mettre en valeur le meilleur de chacun.

On a souvent présenté le jugement de Dieu comme une sélection entre les personnes pour retenir ceux qui ont la moyenne et recaler les autres, un petit peu comme le soldat SS qui était chargé de la sélection à l'entrée des camps de concentration pendant la seconde guerre mondiale, envoyant à la mort ceux qui ne sont pas en forme suffisante ! Certains textes bibliques peuvent être interprétés ainsi, mais ce n'est pas la seule façon de les comprendre.

Le bien et le mal sont mêlés en chacun de nous, à un degré divers, mais c'est toujours le cas. Chacun de nous est donc concerné par les descriptions de ce qui arrive au pécheur et de ce qui arrive au juste. Le jugement de Dieu voit, aime ce qui est bon en chacun et il le sauve, il rejette ce qui est mauvais et il nous en purifie. Ce tri entre l'homme bon et l'homme mauvais traverse chaque être humain. Et les descriptions de la disparition du pécheur, du méchant est alors une excellente nouvelle, celle de notre salut accompli par Dieu en Jésus-Christ.

la cueillette du raisinCela est confirmé par les images utilisées dans la Bible pour parler du jugement de Dieu, ces images font en général appel à cette notion de purification (de l'individu), plus qu'à la notion de sélection des individus :

  • Le jugement est parfois comparé aux vendanges de la vigne et au pressoir dans lequel on met les grappes pour recueillir le jus en écartant ce qui n'est plus utile (la peau et les branches du raisin).
  • Le jugement de Dieu est parfois comparé au feu qui purifie le minerai pour en tirer l'or et rejeter les scories
  • Le jugement est comparé aux moissons et au vannage du blé pour recueillir le bon grain, et retirer les mauvais ainsi que la paille qui a porté le grain mais qui n'est pas comestible.
  • Le jugement est comparé à l'élagage d'un arbre afin de l'aider à mieux se développer...

Suite du texte...

1 Romains 8:15 ; 1 Jean 4:18

pasteur Marc Pernot

Vous pouvez participer au débat en faisant part de vos remarques et questions.
Vous trouverez d'autres pistes de réflexion sur les pages de questions/réponses.
Et en quelques mots, les premières notions de théologie

 

 

Carl Spitzweg - Le rat de bibliothèque