Expiationhomme désespéré

Une certaine idée de la justice est celle du donnant-donnant. Selon cette conception, quand quelqu'un a fait une faute, cette faute doit être payée d'une manière ou d'une autre, la faute doit être expiée, vengée. Parfois, cette logique est particulièrement cruelle, une simple offense étant punie de mort. L'équité est déjà un progrès par rapport à la vengeance, c'est ce que propose le principe "œil pour œil, dent pour dent" 1, c'est-à-dire que si quelqu'un crève un œil à un autre dans un accident, on lui crève un œil en échange, c'est déjà mieux que de le tuer pour ça. Cette équité qui a été la base de la justice à une certaine époque selon la Bible serait déjà un grand progrès dans les pays où l'on coupe une main à un voleur, ou quand une personne risque la peine de mort pour des questions religieuses.

Le Christ propose un autre type de justice que l'équité, il propose la justice de l'amour, de la bienveillance et du service. À la place du principe "œil pour œil", Jésus nous propose d'aimer nos ennemis, de bénir et prier pour ceux qui nous font du mal. Et il ajoute que c'est comme ça que Dieu agit envers le coupable.2

Suite du texte...

1 Lévitique 24:20

2 Matthieu 5:38-44

3 2 Corinthiens 5:14-20

pasteur Marc Pernot

Vous pouvez participer au débat en faisant part de vos remarques et questions.
Vous trouverez d'autres pistes de réflexion sur les pages de questions/réponses.
Et en quelques mots, les premières notions de théologie

 

 

Carl Spitzweg - Le rat de bibliothèque