Baptême

une colombe descend sur un homme qui est dans l'eauC’est un des deux sacrements pour les chrétiens protestants (l'autre est la communion), pour d’autres chrétiens comme les catholiques ou les orthodoxes, ce sont les deux sacrements principaux. Le geste du baptême est étroitement associé à l'entrée dans la communauté des chrétiens.

Il y a deux façons de comprendre le baptême :

  • Pour ceux qui reconnaissent le baptême des bébés, le point essentiel qui fait de nous des enfants de Dieu, c'est la grâce de Dieu, c'est-à-dire le fait que Dieu nous considère a priori, sans condition, comme son enfant bien-aimé. Le baptême est un geste qui annonce cette grâce, dans l'espérance que la personne répondra un jour à cette grâce par la foi. Lors du baptême, un peu d'eau est déposée sur la tête du baptisé, en signe de la bénédiction de Dieu qui est source de vie.
  • Pour ceux qui préfèrent réserver le baptême aux adultes, la foi personnelle est indispensable pour être reconnu comme faisant partie de la communauté chrétienne. Après avoir proclamé publiquement sa foi, le baptisé est plongé dans l'eau, comme s'il était lavé de sa vie ancienne pour renaître à une vie nouvelle.

Dans la vie de tous les jours, l'eau sert principalement à deux choses : pour se laver, et pour boire. Les deux façons de comprendre le baptême reprennent ces deux sens symboliques de l'eau :

  • Dans le cas du baptême avant la profession de foi, l'eau est comme la pluie bienfaisante qui fait germer la vie, comme la source que trouve celui qui est dans le désert.
  • Dans le cas du baptême après la profession de foi, l'eau est plutôt signe du pardon de Dieu qui vient laver notre impureté.

Le baptême d'un bébé lui laisse la liberté de plus tard faire une profession de foi ou de ne pas en faire, puisque la grâce de Dieu signifiée par ce baptême supprime toute idée de chantage de la part de Dieu. Il a choisi de nous aimer, il nous aimera de toute façon même quand nous lui tournons le dos.

Le baptême est donné une fois pour toute, puisqu'il est le signe de l'amour de Dieu (que rien ne peut diminuer), et c'est le signe que cette personne sera toujours considérée par les chrétiens comme ayant sa place dans notre famille. Mais l'autre sacrement, la communion, peut être renouvelée régulièrement, pour nous aider à sans cesse approfondir notre foi.

Marc Pernot

Vous pouvez participer au débat en faisant part de vos remarques et questions.
Vous trouverez d'autres pistes de réflexion sur les pages de questions/réponses.
Et en quelques mots, les premières notions de théologie

 

Articles du dictionnaire

Adam et Ève, Alléluia, Alliance, Amen, Amour, Amoureux, Ange, Animaux, Apocalypse, Apôtre, Argent, Baptême, Bénir - Bénédiction, Berger, Bible, Bien, Blasphème, Chair, Christ, Communion, Confession de foi, Confirmation, Conversion, Création, Croyant, Culte, Désert, Diable, Dieu, Doute, Église, Enfant, Enfer, Eschatologie voir Parousie, Espérance, Esprit, Éternel, Éthique, Évangile, Évolution voir Création, Expiation, Fils & Fille, Fin du monde voir Parousie, Foi, Fraternité, Frères et Sœurs, Gloire, Grâce, Humains voir Animaux, Intelligence, Jésus, Jugement, Justice - Justification, Liberté, Mal, Marche, Mariage, Messie voir Christ, Ministère, Miracle, Miséricorde, Morale voir Éthique, Mort, Mystère, Œcuménisme, Oint voir Christ, Paix, Pâques, Parabole, Paraclet voir Esprit, Paradis, Pardon, Parole de Dieu, Parousie, Péché, Prédestination, Prêtre, Prière, Prochain, Prophète, Protester, Protestant, Providence, Psaumes, Puissant, Réforme, Religion, Repentance voir conversion, Repos, Résurrection, Retour du Christ voir Parousie, Révélation, Royaume de Dieu voir Paradis, Sacré, Sacrement, Saint, Sainte-Cène voir Communion, Salut, Sentiment religieux, Service voir Ministère, Sexe voir Chair, Souffrance voir Mal, Tentation, Théologie, Trinité, Vérité, Vie éternelle, YHWH voir Éternel, Z.

 

Carl Spitzweg - Le rat de bibliothèque