Ange

des messagers en pleine courseDans la Bible, on parle seulement de messagers, on dirait aujourd'hui des facteurs ou des émissaires. Ce sont les traducteurs de la Bible qui ont inventé le mot " ange " sur la base du mot grec angeloV qui veut dire " messager ". Cela change tout, car on a alors pensé que les anges ne sont que des sortes de bêtes à plumes que Dieu envoie pour nous parler. En réalité, il nous arrive de recevoir une Parole de Dieu directement dans la prière ou grâce à une personne comme vous et moi qui a eu un geste ou un mot qui nous a fait avancer.

L’ombre était nuptiale, auguste et solennelle ;
Les anges y volaient sans doute obscurément,
Car on voyait passer dans la nuit, par moment,
Quelque chose de bleu qui paraissait une aile...

Dans ce texte de Booz endormi, Victor Hugo exprime la réalité de l'action de Dieu comme quelque chose d'accessible à nos sens. Mais qu'est-ce qu'une photo prise à cet instant aurait conservé de l'événement dont il parle ? Probablement pas grand-chose qui ressemble à l'image d'un ange dans la peinture ou la sculpture classique. L'ange qui est passé à cet instant n'a pas non plus laissé tomber une plume de son aile. Mais faut-il pour autant dire que les anges n'existent pas, qu'ils ne sont que des symboles, ou des personnages mythiques comme les trolls ou les sphinx ? Ce serait vraiment dommage d'écarter ainsi les anges avec un ricanement, car ils sont importants dans la Bible. L'ange est même présent à chaque moment clef de la vie de Jésus selon les évangiles. Un ange annonce à Marie et Joseph la conception de Jésus, un ange est présent à sa naissance et invite les bergers à reconnaître en lui le salut de Dieu, un ange aide Jésus face à la tentation, un ange le fortifie encore dans l'angoisse de la nuit précédant sa mort, et au tombeau deux anges annoncent sa résurrection.

Suite du texte...

pasteur Marc Pernot

Vous pouvez participer au débat en faisant part de vos remarques et questions.
Vous trouverez d'autres pistes de réflexion sur les pages de questions/réponses.
Et en quelques mots, les premières notions de théologie

 

Carl Spitzweg - Le rat de bibliothèque