S'abonner par :
 rss
 email
Le grand orgue de l'Oratoire

Le grand orgue de l’Oratoire

Petit historique du chœur

Crée en 1934 à l’initiative de paroissiens de l’oratoire et avec le soutien du pasteur André Numa Bertrand, le chœur de L’Oratoire connaît une adhésion grandissante, notamment grâce aux nombreux concerts donnés sous la baguette du chef de chœur Horace Hornung.

La relève d’Horace Hornung est assurée en 1986 par Florian Hollard. Le coût des concerts reste alors très maîtrisé ; le chef de chœur faisant appel à ses anciens collègues instrumentistes de l’orchestre de Tours, et le chœur commençant parallèlement à bénéficier d’un mécénat généreux.

Lors du départ de Florian Hollard en 2001, le Conseil Presbytéral s’accorde sur le choix de Nicholas Burton-Page pour prendre la relève. La question du financement des concerts reste essentielle, dans un contexte où le coût d’instrumentistes et de solistes représente un poste croissant. Les réserves du chœur, ainsi que des dons annuels importants entre 2003 et 2006, permettent tout de même de continuer à présenter des concerts.

En 2013, suite à son départ en retraite, Nicholas Burton-Page est remplacé par Fabien Aubé, jeune baryton et chef de chœur.

Aujourd’hui forte de plus de 40 choristes, la chorale se réunit de manière hebdomadaire pour préparer chaque année des œuvres majeures du répertoire sacré, ainsi que des chants liturgiques protestants.

Tous ces éléments, preuves de la richesse culturelle du chœur de l’Oratoire du Louvre, ne doivent pas occulter la fonction première de ce chœur, qui reste le chant du chœur lors des cultes, accompagné par l’orgue.

Les commentaires sont fermés