"Prenez et mangez"

Le pain rompu
(Luc 22, Luc 24, 1 Corinthiens 11)

 

Saint-Eustache et Oratoire du Louvre - 1 h30.

Appuyer sur le bouton du lecteur pour écouter
Ou -> Télécharger l'enregistrement <

①Luc 22

La fête des pains sans levain, qu’on appelle Pâque, approchait. 2Les grands prêtres et les scribes cherchaient la manière de le supprimer car ils craignaient le peuple. 3Et Satan entra en Judas appelé Iscariote, qui était du nombre des Douze, 4et il alla s’entretenir avec les grands prêtres et les chefs des gardes sur la manière de le leur livrer. 5Eux se réjouirent et convinrent de lui donner de l’argent. 6Il accepta et se mit à chercher une occasion favorable pour le leur livrer à l’écart de la foule.

7 Vint le jour des pains sans levain où il fallait immoler la Pâque. 8Jésus envoya Pierre et Jean en disant : « Allez nous préparer la Pâque, que nous la mangions. » 9Ils lui demandèrent : « Où veux-tu que nous la préparions ? » 10Il leur répondit : « A votre entrée dans la ville, voici que viendra à votre rencontre un homme portant une cruche d’eau. Suivez-le dans la maison où il entrera, 11et vous direz au propriétaire de cette maison : “Le Maître te fait dire : Où est la salle où je vais manger la Pâque avec mes disciples ?” 12Et cet homme vous montrera la pièce du haut, vaste et garnie ; c’est là que vous ferez les préparatifs. » 13Ils partirent, trouvèrent tout comme il leur avait dit, et ils préparèrent la Pâque.

14 Et quand ce fut l’heure, il se mit à table, et les apôtres avec lui. 15Et il leur dit : « J’ai tellement désiré manger cette Pâque avec vous avant de souffrir. 16Car, je vous le déclare, jamais plus je ne la mangerai jusqu’à ce qu’elle soit accomplie dans le Royaume de Dieu. » 17Il reçut alors une coupe et, après avoir rendu grâce, il dit : « Prenez-la et partagez entre vous. 18Car, je vous le déclare : Je ne boirai plus désormais du fruit de la vigne jusqu’à ce que vienne le Règne de Dieu. »

19 Puis il prit du pain et, après avoir rendu grâce, il le rompit et le leur donna en disant : « Ceci est mon corps donné pour vous. Faites cela en mémoire de moi. » 20Et pour la coupe, il fit de même après le repas, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang versé pour vous.

21 « Mais voici : la main de celui qui me livre se sert à cette table avec moi. 22Car le Fils de l’homme s’en va selon ce qui a été fixé. Mais malheureux cet homme par qui il est livré ! » 23Et ils se mirent à se demander les uns aux autres lequel d’entre eux allait faire cela.

② Luc 24

Le premier jour de la semaine, de grand matin, elles vinrent à la tombe en portant les aromates qu’elles avaient préparés. 2Elles trouvèrent la pierre roulée de devant le tombeau. 3Etant entrées, elles ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. 4 Or, comme elles en étaient déconcertées, voici que deux hommes se présentèrent à elles en vêtements éblouissants. 5Saisies de crainte, elles baissaient le visage vers la terre quand ils leur dirent : « Pourquoi cherchez-vous le vivant parmi les morts ? 6Il n’est pas ici, mais il est ressuscité. Rappelez-vous comment il vous a parlé quand il était encore en Galilée ; 7il disait : “Il faut que le Fils de l’homme soit livré aux mains des hommes pécheurs, qu’il soit crucifié et que le troisième jour il ressuscite.” » 8Alors, elles se rappelèrent ses paroles ; 9elles revinrent du tombeau et rapportèrent tout cela aux Onze et à tous les autres. 10 C’étaient Marie de Magdala et Jeanne et Marie de Jacques ; leurs autres compagnes le disaient aussi aux apôtres. 11Aux yeux de ceux-ci ces paroles semblèrent un délire et ils ne croyaient pas ces femmes. 12Pierre cependant partit et courut au tombeau ; en se penchant, il ne vit que les bandelettes, et il s’en alla de son côté en s’étonnant de ce qui était arrivé.

13 Et voici que, ce même jour, deux d’entre eux se rendaient à un village du nom d’Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem. 14Ils parlaient entre eux de tous ces événements. 15Or, comme ils parlaient et discutaient ensemble, Jésus lui-même les rejoignit et fit route avec eux ; 16mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.

17 Il leur dit : « Quels sont ces propos que vous échangez en marchant ? » Alors ils s’arrêtèrent, l’air sombre. 18L’un d’eux, nommé Cléopas, lui répondit : « Tu es bien le seul à séjourner à Jérusalem qui n’ait pas appris ce qui s’y est passé ces jours-ci ! » – 19« Quoi donc ? » leur dit-il. Ils lui répondirent : « Ce qui concerne Jésus de Nazareth, qui fut un prophète puissant en action et en parole devant Dieu et devant tout le peuple : 20comment nos grands prêtres et nos chefs l’ont livré pour être condamné à mort et l’ont crucifié ; 21et nous, nous espérions qu’il était celui qui allait délivrer Israël. Mais, en plus de tout cela, voici le troisième jour que ces faits se sont passés. 22Toutefois, quelques femmes qui sont des nôtres nous ont bouleversés : s’étant rendues de grand matin au tombeau 23et n’ayant pas trouvé son corps, elles sont venues dire qu’elles ont même eu la vision d’anges qui le déclarent vivant. 24Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ce qu’ils ont trouvé était conforme à ce que les femmes avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu. »

25 Et lui leur dit : « Esprits sans intelligence, cœurs lents à croire tout ce qu’ont déclaré les prophètes ! 26Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela et qu’il entrât dans sa gloire ? » 27Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui le concernait.

28 Ils approchèrent du village où ils se rendaient, et lui fit mine d’aller plus loin. 29Ils le pressèrent en disant : « Reste avec nous car le soir vient et la journée déjà est avancée. » Et il entra pour rester avec eux. 30Or, quand il se fut mis à table avec eux, il prit le pain, prononça la bénédiction, le rompit et le leur donna . 31Alors leurs yeux furent ouverts et ils le reconnurent, puis il leur devint invisible. 32Et ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur ne brûlait-il pas en nous tandis qu’il nous parlait en chemin et nous ouvrait les Ecritures ? » 33A l’instant même, ils partirent et retournèrent à Jérusalem ; ils trouvèrent réunis les Onze et leurs compagnons, 34qui leur dirent : « C’est bien vrai ! Le Seigneur est ressuscité, et il est apparu à Simon. » 35Et eux racontèrent ce qui s’était passé sur la route et comment ils l’avaient reconnu à la fraction du pain.


③ 1 Corinthiens 11

Je n’ai pas à vous féliciter : vos réunions, loin de vous faire progresser, vous font du mal. 18Tout d’abord, lorsque vous vous réunissez en assemblée, il y a parmi vous des divisions, me dit-on, et je crois que c’est en partie vrai : 19il faut même qu’il y ait des scissions parmi vous afin qu’on voie ceux d’entre vous qui résistent à cette épreuve. 20Mais quand vous vous réunissez en commun, ce n’est pas le repas du Seigneur que vous prenez. 21Car, au moment de manger, chacun se hâte de prendre son propre repas, en sorte que l’un a faim, tandis que l’autre est ivre. 22N’avez-vous donc pas de maisons pour manger et pour boire ? Ou bien méprisez-vous l’Eglise de Dieu et voulez-vous faire affront à ceux qui n’ont rien ? Que vous dire ? Faut-il vous louer ? Non, sur ce point je ne vous loue pas.

23 En effet, voici ce que moi j’ai reçu du Seigneur, et ce que je vous ai transmis : le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré,prit du pain, 24et après avoir rendu grâce, il le rompit et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous, faites cela en mémoire de moi. » 25Il fit de même pour la coupe, après le repas, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang ; faites cela, toutes les fois que vous en boirez, en mémoire de moi. » 26Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. 27C’est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement se rendra coupable envers le corps et le sang du Seigneur. 28Que chacun s’éprouve soi-même avant de manger ce pain et de boire cette coupe ; 29car celui qui mange et boit sans discerner le corps mange et boit sa propre condamnation. 30Voilà pourquoi il y a parmi vous tant de malades et d’infirmes, et qu’un certain nombre sont morts. 31Si nous nous examinions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés ; 32 mais le Seigneur nous juge pour nous corriger, pour que nous ne soyons pas condamnés avec le monde. 33Ainsi donc, mes frères, quand vous vous réunissez pour manger, attendez-vous les uns les autres. 34 Si l’on a faim, qu’on mange chez soi, afin que vous ne vous réunissiez pas pour votre condamnation. Pour le reste, je le réglerai quand je viendrai.

(Traduction Œcuménique de la Bible)

Jacob Jordaens, Servante avec une corbeille de fruits et un couple d'amoureux, 1628 - 30, © CSG CIC Glasgow Museums Collection